ReNom : un nouveau point à mi-parcours

Voilà un an que le projet ReNom a débuté. Nous sommes à mi-parcours  avant l’achèvement du projet et la mise en place  du site.

Pour mémoire, ce projet a deux finalités concrètes :

  • Une finalité de publication : Aboutir à un site associant dynamiquement texte et carte, offrant des informations sur les lieux et les personnes du corpus retenu.
  • Une finalité méthodologique : Mettre en place des méthodes de reconnaissance des entités nommées, d’une part en mode texte (cascade CasEn) et, d’autre part, en mode image (wordspotting).

Ces deux volets reposent sur la constitution de ressources dictionnairiques qui manquent à ce jour, tant dans leur normalisation que dans leur exhaustivité.

Aujourd’hui, l’indexation et l’identification des entités (recueil d’hypothèses, évaluation de leur degré de plausibilité, confrontation des sources, vérification, géoréférencement des lieux) ont été effectuées sur l’ensemble du Gargantua de 1542. Il s’agit de l’ouvrage recelant sans doute le plus d’entités dans notre corpus initial : 314 lieux et 308 personnes.
Durant l’année, le même travail sera effectué pour le Pantagruel de 1542, Le Tiers Livre et le Quart Livre de 1552.

À la suite de ces opérations, un certain nombre d’incertitudes demeurent et les lectures critiques sont à poursuivre afin de compléter ce premier tour d’horizon. Il ne s’agit évidemment pas de chercher à identifier, à placer à tout prix tous les noms propres. Notre intention est de rassembler de façon cohérente les informations les concernant afin d’offrir aux lecteurs et passionnés de ces œuvres à la fois :
– une nouvelle visualisation,
– une somme de connaissances à jour,
en essayant d’indiquer au mieux les degrés de certitude sur les informations disponibles.

Ce travail de recherche aura permis de relever un certain nombre de cas particuliers qui sont à considérer dans le traitement intellectuel et informatique des données. Par exemple:

  • Entité renvoyant à plusieurs hypothèses possibles (notamment pour les lieux dans le cadre du système de géoréférencement).
  • Lieux imaginaires situés réellement (Macréon / l’île des démons dans le Quart Livre).
  • Lieux situables approximativement au mieux (ex. Lenou, Abbaye de Thélème) et lieux insituables dans le référentiel sublunaire (ex. Physon, Elysée).
  • Changement du type d’un lieux à travers l’histoire (ex. église Notre-dame de Bonnes nouvelles devenue préfecture du Loiret). Le manque d’une véritable couche chronologique dans les SIG est une question dont s’empare la communauté éponyme depuis quelques années.

En parallèle, tandis que la procédure de travail se stabilisait, les discussions ont continué à avancer sur l’organisation du site web Renom qui sera ouvert en janvier 2014.

Une première maquette de la navigation texte/carte a été réalisée :

La conception du site, confiée à la société Supersoniks, devrait commencer prochainement, une fois le dernier tour de validation des spécifications du site effectué.

Parmi ces spécifications, se trouve notamment la possibilité de compléter automatiquement les fiches de personnages ayant réellement existé avec celles de la base prosopographique de référence dans le domaine de la Renaissance : Budé. La section de l’humanisme de l’IRHT est un de nos partenaires privilégiés dans de nombreux projets.

Aux enjeux littéraires et techniques, vient se greffer cette année la dimension touristique du projet. Marie Olivron a rejoint l’équipe BVH en début d’année et travaille sur la valorisation et la coopération pour le projet.
Les contacts avec différents acteurs du tourisme de la région concernés par Rabelais et Ronsard ont commencé et devraient atteindre un rythme de croisière. Nous espérons que cette initiative sera bien accueillie et permettra à l’échelle qui est la sienne d’aider à dynamiser le tourisme culturel en Touraine et dans ses environs.
Nous aurons notamment l’occasion d’échanger prochainement avec un autre projet associant tourisme et littérature : Le Lys dans la Vallée (musée Balzac, Saché).

Pour revenir aux méthodes de reconnaissance des entités nommées, le travail continue d’avancer. À l’occasion de l’assemblée générale annuelle des BVH en décembre 2012, Denis Maurel, porteur du projet et membre de l’équipe BdTln du LI de Tours a présenté ses travaux sur la mise en place des cascades CasEn relatives au corpus ReNom.

Cascades et balisage XML-TEI des entités nommées (Présentation – PDF, 03/12/2012)

De même Jean-Yves Ramel et Frédéric Rayar, membres de l’équipe RFAI du LI de Tours, ont expliqué à cette occasion la technique du wordspotting.

Introduction au WordSpotting (Présentation – PDF, 03/12/2012)

Dernier point : en parallèle au site internet, les textes seront proposés aux format Epub afin d’être consultables sur smartphone et tablettes tactiles. Les premières discussions avec Digiscrib ont eu lieu en février afin de préciser le périmètre des premiers tests.


2 réflexions au sujet de « ReNom : un nouveau point à mi-parcours »

  1. Ping : ReNom : un nouveau point à mi-parcours | Bibliothèques Humanistes | e-tourisme, littérature et culture numérique | Scoop.it

  2. Mise à jour : les PDF des présentations sur les cascades (par D. Maurel) et le wordspotting (par F. Rayar) sont maintenant accessibles !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *