Publication | Claude Garamont, typographe de l’humanisme

Claude Garamont, typographe de l’humanisme, vient de paraître aux éditions des Cendres.
Par Rémi Jimenes.
Avant propos d’André Jammes.

Typographie classique par excellence, le Garamond est désormais omniprésent. Ses innombrables variantes numériques dominent de façon écrasante le paysage éditorial, et la quasi-totalité des ordinateurs de la planète possède au moins une police qui s’y rattache. Les caractères en usage aujourd’hui s’inspirent de l’œuvre d’un modeste artisan du seizième siècle : Claude Garamont. Personnage à la fois célèbre et mal connu, né vers 1515 et mort en 1561, ce graveur parisien se fit connaître en son temps comme l’un des grands rénovateurs de la typographie, au point d’être distingué par François Ier , qui fit de lui le « graveur de caractères du roi » et lui passa de prestigieuses commandes.

Continuer la lecture

Exposition | De Garamont aux Garamond(s) : une aventure typographique. Du 30 septembre au 30 décembre 2022, Bibliothèque Mazarine, Paris

L’exposition retrace les différentes étapes de la carrière de Garamont en présentant ses réalisations les plus emblématiques. Elle illustre également la destinée des caractères qui, sous le nom générique de « Garamond » (avec un « d ») ont accompagné le développement des industries graphiques de la Renaissance à nos jours.

Du 30 septembre 2022 au 30 décembre 2022
Entrée libre du lundi au samedi, de 10h à 18h

Bibliothèque Mazarine
23 quai de Conti, 75006 PARIS

Commissariat : Rémi Jimenes (CESR),
avec la collaboration de Marina Bourrec (Mazarine)
& Olivier Thomas (bibl. de l’Institut)

Exposition organisée en partenariat avec le Centre d’études supérieures de la Renaissance, l’Imprimerie nationale et les éditions des Cendres à l’occasion de la parution du livre de Rémi Jimenes : Claude Garamont, typographe de l’humanisme (automne 2022).

Continuer la lecture

Podcast | Imprimerie : la nouvelle page, sur France Culture

Comment l’imprimerie s’est-elle développée ? Quel a été son impact sur la société, et surtout la presse ? Johannes Gutenberg est-il bien l’inventeur de l’imprimerie ? Quelles sont les différentes techniques qui ont été utilisées au fil des siècles pour imprimer ?

Pour nous raconter cette histoire de l’imprimerie nous avons le plaisir d’être avec Joseph Belletante, directeur du Musée de l’imprimerie et de la communication graphique de Lyon. Nous sommes également avec Rémi Jimenes, maître de conférences à l’Université de Tours, rattaché au Centre d’études supérieures de la Renaissance.

Diffusé le lundi 18 juillet 2022

> Écouter le podcast sur France Culture

Continuer la lecture

Journée d’étude | La métamorphose du livre français (1543-1547) : entre Paris et Lyon

Date : 11 juin 2021
Lieu : En visio-conférence

Inscription gratuite sur : https://metamorphose.sciencesconf.org/
L’inscription est nécessaire pour recevoir le lien de connexion.

Organisation : Anna Baydova (BnF, Département des Estampes et de la photographie – EPHE, SAPRAT) et Rémi Jimenes (CESR, Université de Tours)

Continuer la lecture

Exposition | Geoffroy Tory de Bourges, libraire et imprimeur humaniste (1480-1533)

Dates : du 20 septembre 2019 au 18 janvier 2020
Mercredi, jeudi et vendredi : 15h à 18h
Samedi : 9h à 12h

Entrée libre

Lieu : Bibliothèque des Quatre Piliers
8 place des Quatre Piliers – 18000 Bourges



Geoffroy Tory, humaniste berruyer, à la fois libraire et imprimeur, fut l’un des principaux témoins et acteurs de la naissance du livre moderne, en même temps qu’un ardent défenseur de la langue française sous le règne de François Ier.

Commissaire d’exposition et directeur scientifique du catalogue de l’exposition : Rémi Jimenes (CESR, Université de Tours).

Continuer la lecture

Journée d’étude | La métamorphose du livre français (1543-1547) – CESR, Tours

Date : le 12 juin 2019 – Ouvert au public

Lieu : Centre d’études supérieures de la Renaissance, salle Néricault-Destouches

Cette journée est organisée par Anna Baydova (EPHE) et Rémi Jimenes (CESR)

Continuer la lecture

Traitement du signal et des images pour l’art et le patrimoine – Extraction interactive d’éléments de contenu et analyse de redondance des formes dans les imprimés anciens, Par Jean-Yves Ramel (LI Tours)

Le GdR Information, Signal, Image, viSion (ISIS) organise le 13 mai 2016 une journée autour du Traitement du signal et des images pour l’art et le patrimoine, à Télécom Paristech (amphi B310). Jean-Yves Ramel (Pr, LI Tours) présentera à cette occasion une partie des travaux effectués dans le cadre du projet Paradiit financé par deux Google Awards successifs en 2011 et 2012 et mené en collaboration avec l’équipe du programme BVH du CESR.

L’objectif de cette journée GdR ISIS est de réunir les chercheurs et industriels dont les travaux trouvent des applications dans le domaine de l’art, l’histoire de l’art ou du patrimoine culturel. En effet, le développement des technologies numériques notamment autour de l’image, est un enjeu important pour la préservation, la restauration, l’étude, la création et la diffusion des objets, monuments, œuvres, documents issus du domaine artistique et culturel. Réciproquement, les problèmes soulevés par ces problématiques posent de nouveaux challenges à la communauté scientifique de la vision par ordinateur et du traitement de l’image comme en témoignent l’augmentation des publications et la présence de sessions spéciales dans des conférences de référence de ces domaines.

Continuer la lecture

Mise en ligne de la Base de Typographie de la Renaissance (BaTyR)

Après plusieurs années de réflexion et de développement, la version bêta de la Base de Typographie de la Renaissance (BaTyR) est désormais accessible sur le site des BVH. Elle a été présentée au public le 28 novembre 2014, à l’occasion du colloque Design graphique : les formes de l’histoire, organisé par André Baldinger, Catherine de Smet et Philippe Millot au Centre Georges Pompidou et à l’École nationale supérieure des arts décoratifs (Ensad).

BaTyR remplace les bases de lettrines et de marques typographiques jusqu’alors disponibles, dont le contenu a été intégralement reversé dans le nouvel outil. Accueillant un corpus beaucoup plus large, comptant non seulement les lettres ornées et les marques, mais également les bandeaux, fleurons et autres ornements gravés sur bois ou sur métal, la base offre des fonctionnalités spécifiques.

"Gare au gorille"

“Gare au gorille”, dans le matériel de Michel de Vascosan (BaTyR n° 19036)

Continuer la lecture

Parution : Gestion informatisée des écritures anciennes

Les 21 et 22 mai 2013 se tenaient à Tours deux journées d’études consacrées à la Gestion informatisée des écritures anciennes, organisées par Christine Bénévent (CESR), Rémi Jimenes (CESR) et Guillaume Sarah (IRAMAT), avec le soutien de la Maison des Sciences de l’Homme Val de Loire.

Visant à favoriser les échanges entre acteurs travaillant sur des sources de langue, de nature et d’époque diverses, tous confrontés à l’incompatibilité de la typographie numérique avec les écritures des sources historiques, ce colloque a réuni plus d’une quinzaine d’intervenants issus du monde du design graphique, de la conservation patrimoniale ou de la recherche universitaire. Moins d’un an après son déroulement, une sélection de sept contributions vient d’être publiée par la revue Document numérique (2013, n° 3), sous la forme d’un dossier spécial : Continuer la lecture

BaTyR : sur les traces des graveurs de la Renaissance

Le projet BaTyR (Base de Typographie de la Renaissance) vise à regrouper des données relatives aux matériels employés dans les ateliers d’imprimeurs à la Renaissance (voir la présentation du projet parue dans le Bulletin des Bibliothèques de France). Une trentaine de volontaires expérimentent actuellement la version beta du site internet, désormais opérationnelle. Pendant ce temps, nous poursuivons l’extraction des ornements, corrigeons les erreurs éventuelles, améliorons l’interface. Nous espérons pouvoir rendre publique une première version de BaTyR courant mai 2014.

Les travaux d’indexation comprennent le relevé systématique des initiales et monogrammes figurant à l’intérieur des ornements. Ils permettent la plupart du temps d’identifier des bois gravés à l’intention d’un imprimeur ou d’un libraire. Si de telles marques d’appartenance sont courantes, beaucoup plus rares sont les signatures de dessinateurs ou graveurs ayant contribué à la réalisation des bois. Certains artistes particulièrement célèbres, tel le bâlois Urs Graf, intègrent leur monogramme à l’intérieur de compositions complexes et élégantes (fig. 1). Les historiens d’art n’ont pas manqué de repérer ces signatures particulièrement illustres.

b372615206_2119_0321_image_01Fig. 1. Batyr n° 27436 : pied d’encadrement au chiffre d’Urs Graf, utilisé à Paris par Conrad Resch et Pierre Vidoue.

Continuer la lecture