Les présentations | Assemblée générale 2021, programme « Bibliothèques Virtuelles Humanistes » | 15 décembre 2021, CESR, Tours

Le 15 décembre dernier se tenait l’assemblée générale 2021 du programme de recherche BVH dont vous retrouverez le programme complet et l’ordre du jour sur notre blog.

Est publié dans ce billet l’ensemble des présentations de la journée : bilan 2020-2021 et perspectives, avancement de la production et des mises en ligne (numérisations et éditions numériques en XML-TEI), travaux engagés pour la refonte de l’architecture de la bibliothèque numérique avec notamment la mise en place du protocole IIIF (Biblissima), et enfin les présentations de projets de recherche en cours (Bibliotheques françoises, Scripta Manent, Bibliothèque de Raymond Marcel, Rabelais, Montaigne).

L’ensemble de l’équipe BVH tient à remercier les très nombreux partenaires, collègues et amis ayant participé à cette assemblée, en présentiel ou à distance.

Continuer la lecture

Scripta Manent (ScriMa) | Une nouvelle base de données des BVH en préparation [2/2]

Scripta Manent dont on a présenté les objectifs et le corpus dans un précédent article, est une base de données relationnelle. Elle est développée dans l’outil de gestion de base de données Heurist hébergé sur la plateforme Huma-Num.

Organisation des données

Elle est structurée en six tables principales : Continuer la lecture

Scripta Manent (ScriMa) | Une nouvelle base de données des BVH en préparation [1/2]

Issu du travail préparatoire de la thèse soutenue en 2013 par Claire Sicard (maître de conférences en Littérature française des XVe et XVIsiècles CESR / Université de Tours), le catalogue à l’origine de Scripta Manent (ScriMa), a progressivement été enrichi depuis cette date avec l’aide de Pascal Joubaud (ingénieur) mais restait jusqu’ici d’un usage privé. Désormais, cette base de données relationnelle figure parmi les projets développés par les Bibliothèques Virtuelles Humanistes. Elle a vocation à être rendue publique afin d’être utile à tout chercheur intéressé par les rapports entre poésie et sociabilité au début du XVIe siècle. Elle permettra, lors de sa mise en ligne que nous espérons prochaine, de dresser un tableau aussi exhaustif que possible des relations sociales qui s’expriment, en particulier – mais non exclusivement – au moyen de pièces versifiées, dans les imprimés publiés en France entre 1530 et 1560, période qui correspond à la fin du règne de François Ier, à ceux de Henri II et de François II et durant laquelle l’histoire littéraire s’accorde à reconnaître un changement de génération et d’esthétique, des poètes dits « marotiques » à ceux de « La Pléiade ». Continuer la lecture