Atelier de recherche | Usages de l’anonymat à la Renaissance. Controverse et propagande confessionnelles. Mercredi 16 nov. 2022, CESR, Tours

Mercredi 16 novembre 2022, 9h30-17h30

Site CESR, Salle Saint Martin

Journée organisée par Chiara Lastraioli (Université de Tours, CESR)

En partenariat avec l’Institut d’Histoire de la Réformation de l’Université de Genève (IHR)

Continuer la lecture

Colloque | « La meilleure défense, c’est l’attaque ? Du Bellay polémiste dans La Deffence et illustration de la langue françoyse… et ailleurs » [Angers, 18-20 mai 2022]

Le cinquième centenaire de la naissance de Joachim Du Bellay (1522-1560) est l’occasion pour l’Université d’Angers (CIRPaLL), l’Université de Tours (CESR) et l’Université de Paris (CERILAC) de s’associer pour inviter les spécialistes de la poésie de la Renaissance à venir échanger sur la base des découvertes qui ont permis de faire évoluer depuis le siècle dernier notre connaissance de sa vie, de son œuvre, et de son rôle au service de la promotion de la langue française.


Retrouvez Joachim Du Bellay sur les BVH :
> Fac-similés (numérisations)
> Epistemon (éditions numériques)

Continuer la lecture

Projet SETAF : S’en tenir aux Faits de Jésus Christ et du pape | FNS 2022-25

Ce projet, dirigé par Daniela Solfaroli Camillocci (Institut d’Histoire de la Réformation, Université de Genève) en collaboration avec le CESR-BVH, débutera le 1er avril 2022 et sera soutenu pendant 48 mois par le Fonds National Suisse de la recherche scientifique.

Le projet SETAF S’en tenir aux Faits de Jésus Christ et du pape. Les imprimés évangéliques romands et les pratiques de communication religieuse à l’époque de la Réforme, produira une ample investigation historique sur les pratiques de communication religieuse de la Réforme protestante, à partir des trajectoires romandes de diffusion des idées évangéliques. Il adoptera pour cela un angle d’approche spécifique : l’étude du parcours historique et éditorial d’un ouvrage singulier de polémique religieuse, émanant du milieu éditorial réformateur constitué autour de Guillaume Farel : Les faitz de Jésus Christ et du pape par lesquelz chascun pourra facilement congnoistre la grande difference d’entre eulx. Unique livre illustré de la Réforme francophone conservé pour la première moitié du XVIe siècle, il est paru sous couvert d’anonymat, dans trois éditions successives, à Neuchâtel, Genève et Lyon, entre les années 1530 et 1560.

Continuer la lecture

Clôture & bilan du projet « Bibliothèque de Raymond Marcel » : Bilan scientifique & perspectives (BiRayMa 2019-2021, CollEx-Persée) – Partie 2/2

Lauréat de l’appel à projets CollEx 2018 (2de vague) pour le dossier déposé dans la catégorie collaborative « numérisation », le projet BiRayMa – Bibliothèque de Raymond Marcel visait à financer des actions de numérisation, de production de métadonnées et de publication portant sur un corpus de livres anciens issus du fonds Marcel de la Bibliothèque municipale de Tours.

Le contenu de ce billet de blog (Partie 2/2) est extrait du bilan scientifique & technique de clôture remis au CollEx-Persée en juillet 2021 et publié en PDF sur leur site web.

Ex-libris de Raymond Marcel – Horatius Flaccus, Quintus. Paris : Michel de Vascosan, 1545.

Le projet BiRayMa a ainsi permis la numérisation et la publication de près d’une soixantaine d’ouvrages du fonds Marcel, choisis selon différents critères relevant tout à la fois de leur importance historique (intérêt/qualité du texte, représentativité des pratiques culturelles de la Renaissance), de la qualité des exemplaires (provenance, reliure, annotations) et de leur rareté (manuscrits, exemplaires uniques, éditions non numérisées ailleurs).

Continuer la lecture

Clôture & bilan du projet « Bibliothèque de Raymond Marcel » : Rapport d’activité (BiRayMa 2019-2021, CollEx-Persée) – Partie 1/2

Lauréat de l’appel à projets CollEx 2018 (2de vague) pour le dossier déposé dans la catégorie collaborative « numérisation », le projet BiRayMa – Bibliothèque de Raymond Marcel visait à financer des actions de numérisation, de production de métadonnées et de publication portant sur un corpus de livres anciens issus du fonds Marcel de la Bibliothèque municipale de Tours.

Le contenu de ce billet de blog (Partie 1/2) est extrait du bilan scientifique & technique de clôture remis au CollEx-Persée en juillet 2021 et publié en PDF sur leur site web.

Ex-libris de Raymond Marcel. Valagre (sieur de). Les cantiques du sieur de Valagre, et les cantiques du sieur de Maizon-Fleur. Tours, 1592. Cote : Rés. 3972 (1)

Figure atypique du monde de la recherche, l’abbé Raymond Marcel (1902-1972) a mené, parallèlement à une carrière ecclésiastique, d’importantes recherches sur le néoplatonisme et l’humanisme chrétien. Il se fit principalement connaître pour ses travaux sur Marsile Ficin, dont il fut à la fois l’éditeur, le traducteur et le commentateur. La thèse qu’il lui consacra en 1956, publiée aux éditions des Belles-Lettres, fait toujours autorité et demeure à ce jour la seule biographie disponible en français. Maître de recherche au CNRS, président de la Fédération internationale des Sociétés et Instituts pour l’étude de la Renaissance, il siégea notamment au conseil de perfectionnement du Centre d’études supérieures de la Renaissance à Tours, dont il avait encouragé la création. Dans les années 1950-1960, il réunit une collection exceptionnelle de plus de 600 imprimés et manuscrits de la Renaissance.

Continuer la lecture

« La Rabelaisie et le théâtre de la guerre picrocholine » | [Rapport] Projet de classement UNESCO

Pour répondre à une proposition de classement UNESCO, ce dossier (par Marie-Luce Demonet et Charlotte Stoëri, avec la collaboration de Stéphan Geonget) fournit des éléments d’appréciation concernant le site de la « guerre picrocholine » du Gargantua (1534-1535) de Rabelais, afin d’en souligner l’intérêt littéraire, culturel et patrimonial.

Marie-Luce Demonet, Charlotte Stoëri. La Rabelaisie et le théâtre de la guerre picrocholine. [Autre] Université de Tours. 2021, pp.1-42. ⟨halshs-03504730⟩

Continuer la lecture

L’exemplaire de Térence annoté par Montaigne & autres avancées dans l’étude de sa « librairie »

Texte intégral de la conférence donnée le 15 décembre 2021 par Alain Legros, à l’occasion de l’Assemblée générale 2021 du programme de recherche BVH, au CESR, Tours.


Page de titre. Terentius Afer, Publius. Comoediae. Bâle : H. Froben et N. Episcopius. 1538. | Crédits : Droits réservés. Source : CESR-BVH, Tours. Collection privée.

Je vais vous raconter une histoire. Une belle histoire. Permettez-moi de vous la lire. Vous trouverez sur le site « Montaigne à l’OEuvre » du CESR-BVH, en page d’accueil, des images et des liens qui vous permettront d’illustrer ou de développer mon propos. Voici donc un récit à la première personne du singulier, mais l’aventure, en tout cas vers la fin, fut absolument collective.

Le 1er novembre 2009, j’ai reçu d’un certain Jean-Étienne Caire un courriel dont voici la teneur :

« Ayant eu la bonne fortune d’avoir entre mes mains l’exemplaire du Térence de Montaigne décrit très sommairement par A[uguste] Salles en 1938, je  me suis livré à une petite étude sur l’ouvrage, essentiellement à partir de vos travaux. Ce modeste travail, que vous voudrez bien trouver ci-joint, montre à mon sens son double intérêt, tant comme état de transition dans l’évolution des marques de propriété de Montaigne que comme preuve de sa “main grecque”. Il a incité ses actuels propriétaires à ne pas laisser ce volume inconnu de vous. Ils seraient disposés, à des conditions à fixer de concert, à vous ménager tout l’accès nécessaire à l’ouvrage si cela vous intéresse. Pour vous permettre d’en décider, je vous joins deux clichés médiocres, mais illustratifs de mes propos. »

De la part d’un visiteur aussi attentif de notre site des BVH, un tel message a valeur de consécration. Il justifierait à lui seul le projet ANR initié et porté par Marie-Luce Demonet de 2012 à 2016 : MONLOE, pour « Montaigne à l’œuvre ». J’ai été étroitement associé à ce travail d’édition numérique des œuvres, livres et manuscrits de Montaigne en compagnie de Lauranne Bertrand, Mathieu Duboc, Sandrine Breuil et Jean-Louis Bouteiller.

Continuer la lecture

[Atelier de recherche] Du vrai et du faux anonymat | Lundi 18 octobre 2021. Site Tanneurs, Tours

Journée organisée par Chiara Lastraioli et Silvère Menegaldo (Université de Tours, CESR)

Lundi 18 octobre 2021. De 9h à 17h.

Site Tanneurs, BU, 5ème étage.

Continuer la lecture

Journée d’étude | Antiquités, Recherches et Bibliothèques. La naissance de l’histoire littéraire en France dans la seconde moitié du XVIe siècle.

Date : 18 novembre 2019, de 10h à 17h

Lieu : CHU Clocheville, Amphithéâtre George Sand

Cette journée d’étude est organisée par Stéphan Geonget, Silvère Menegaldo et Toshinori Uetani (CESR, Université de Tours, UMR 7323).

Continuer la lecture

Soutenance de thèse | « Les “riches inventions” d’un roman alchimique : édition commentée de L’Histoire veritable ou Le Voyage des princes fortunez de François Béroalde de Verville (1610) », Laetitia Bontemps

Soutenance de thèse de doctorat en Lettres modernes
Samedi 1er décembre 2018, CESR, Tours
Laetitia Bontemps

« Les “riches inventions” d’un roman alchimique : édition commentée de L’Histoire veritable ou Le Voyage des princes fortunez de François Béroalde de Verville (1610) »

Qualifiée d’« œuvre steganographique » par son auteur, L’Histoire véritable ou Le Voyage des princes fortunez  (1610) inaugure le roman alchimique en France en réactivant le modèle littéraire de Francesco Colonna, l’Hypnerotomachia Poliphili (1499) « alchimisé » par Nazari et Gohory, puis édité par Béroalde de Verville (1556-1626) en 1600 dans son Tableau des riches inventions du Songe de Poliphile[1] . Longtemps méconnu, le dernier roman béroaldien avant le banquet satirique du Moyen de parvenir (1626) est d’abord redécouvert par Elisabeth Vordemann (1933) qui identifie sa source principale, une traduction et compilation italiennes de contes orientaux, le Peregrinaggio di tre figliuoli del re di Serendippo de Cristoforo Armeno (1557). Par ses jeux intertextuels, il représente l’aboutissement d’un cycle romanesque commencé avec Les Avantures de Floride, et poursuivi avec La Pucelle d’Orléans puis L’Histoire d’Hérodias. Mis en ligne[2] sur le site des Bibliothèques virtuelles humanistes dès 2003 puis réédité dans une version modernisée par Georges Bourgueil, ce chef d’œuvre méritait une édition commentée, complétée par une introduction, un glossaire, des index, et une bibliographie actualisée.

Continuer la lecture