Soutenance de thèse | « Les “riches inventions” d’un roman alchimique : édition commentée de L’Histoire veritable ou Le Voyage des princes fortunez de François Béroalde de Verville (1610) », Laetitia Bontemps

Soutenance de thèse de doctorat en Lettres modernes
Samedi 1er décembre 2018, CESR, Tours
Laetitia Bontemps

« Les “riches inventions” d’un roman alchimique : édition commentée de L’Histoire veritable ou Le Voyage des princes fortunez de François Béroalde de Verville (1610) »

Qualifiée d’« œuvre steganographique » par son auteur, L’Histoire véritable ou Le Voyage des princes fortunez  (1610) inaugure le roman alchimique en France en réactivant le modèle littéraire de Francesco Colonna, l’Hypnerotomachia Poliphili (1499) « alchimisé » par Nazari et Gohory, puis édité par Béroalde de Verville (1556-1626) en 1600 dans son Tableau des riches inventions du Songe de Poliphile[1] . Longtemps méconnu, le dernier roman béroaldien avant le banquet satirique du Moyen de parvenir (1626) est d’abord redécouvert par Elisabeth Vordemann (1933) qui identifie sa source principale, une traduction et compilation italiennes de contes orientaux, le Peregrinaggio di tre figliuoli del re di Serendippo de Cristoforo Armeno (1557). Par ses jeux intertextuels, il représente l’aboutissement d’un cycle romanesque commencé avec Les Avantures de Floride, et poursuivi avec La Pucelle d’Orléans puis L’Histoire d’Hérodias. Mis en ligne[2] sur le site des Bibliothèques virtuelles humanistes dès 2003 puis réédité dans une version modernisée par Georges Bourgueil, ce chef d’œuvre méritait une édition commentée, complétée par une introduction, un glossaire, des index, et une bibliographie actualisée.

Lire la suite

Colloque | « Le réseau de Marguerite de Navarre » 5-6 octobre 2018, CESR, Tours

Date : du 5 octobre 2018 au 6 octobre 2018

Lieu : Centre d’études supérieures de la Renaissance, salle Rapin

Colloque organisé par Anne Boutet, Louise Daubigny, Stéphan Geonget, Marie-Bénédicte Le Hir

Les récents travaux de Jonathan Reid et d’Isabelle Garnier ont permis de dessiner les contours d’un réseau existant autour de la reine de Navarre et cela encore bien après la dissolution du Cénacle de Meaux. Ce colloque se propose de rendre compte des mouvements d’influences entre les membres du cercle et la reine de Navarre, plus particulièrement à partir des années 1530 et de relever tous les jeux de miroirs qui viennent tisser un véritable réseau évangélique.

Lire la suite

Le projet Montaigne à l’œuvre | Séminaire « Le littéraire, du papier au numérique », Centre de recherche Hubert de Phalèse, 28 novembre 2017

Le mardi 28 novembre 2017, Marie-Luce Demonet interviendra de 17h30 à 19h30 (Centre Censier. Salle 526) pour présenter le projet « Montaigne à l’œuvre » au séminaire « Le littéraire, du papier au numérique » du Centre de recherche Hubert de Phalèse, organisé par Michel Bernard, Baptiste Bohet et Alexandre Gefen.

Le séminaire s’interrogera sur les mutations de notre approche du phénomène littéraire au moment où s’effectue une migration historique des supports du texte. Qu’il s’agisse de lire et de transmettre le canon ancien ou de découvrir de nouvelles formes d’écriture, de nouvelles méthodes se mettent en place, de nouvelles lectures s’imposent, que les spécialistes de littérature ne sauraient ignorer. Lire la suite

Agrégation de Lettres 2018 – Journée d’étude « Rabelais, Gargantua » | 7 octobre 2017, CESR, Tours

Dans le cadre de la préparation à l’agrégation externe de Lettres modernes 2018, aura lieu le samedi 7 octobre 2017 de 9h à 18h, au Centre d’Études Supérieures de la Renaissance de Tours, une journée d’étude consacrée au Gargantua de Rabelais.

 

Organisateur : Stéphan Geonget (Université de Tours, CESR)

Lire la suite

« Les nourritures élémentaires : Rabelais, du vin et des idées » – Festival dédié à Rabelais, au vin de Chinon et aux idées, 5-8 novembre 2015

Chinon renoue avec la figure tutélaire de Rabelais et invente un festival unique, résolument utopique bâti sur l’idée que « goûter » et « savoir » sont la même chose puisqu’ils se marient en la racine latine commune de « sapere ». Si la soif est une allégorie à l’inextinguible envie d’apprendre dans l’œuvre de Rabelais, le festival « Les Nourritures Élémentaires » a bien l’intention de passer à la pratique en faisant résonner les mots et la pensée, le vin de l’AOC et les plaisirs du chinonais.

Festival organisé par l’association « Chinons »

 

Lire la suite