Appel à communication : Le livre au Mans et dans le Maine (XVIe – XXe s.) | Journées d’études, Médiathèque Louis-Aragon, 15-16 mai 2020

Michel de la Vallée du Maine, Chant de triumphe, faict par un certain seigneur nantois, sur l’heureuse victoire de monseigneur le duc de Mercœur, gouverneur de Bretagne, & pair de France,
Au Mans, pour Jean de La Roze libraire. M. D. LXXXIX, 1589 (source : Gallica)

Journées organisées par la Ville du Mans (médiathèque Louis-Aragon) ; Le Mans Université (laboratoire TEMOS) ; la Société d’agriculture, sciences et arts de la Sarthe ; l’École nationale des chartes (Centre Jean-Mabillon, Paris) ; le Centre d’études supérieures de la Renaissance (Université de Tours, UMR 7323).

Lorsqu’en 1733 paraît le premier volume de l’Histoire littéraire de la France, sous l’égide de dom Rivet, mauriste de l’abbaye de Saint-Vincent, Le Mans est déjà un foyer ancien de culture, dont atteste l’implantation, dès le Moyen Âge, de nombreuses écoles et communautés religieuses. La fondation d’académies, la constitution de bibliothèques institutionnelles et privées, dont certaines sont réputées dans tout le royaume, et la présence d’évêques mécènes comme les Du Bellay contribuent à l’essor de la vie culturelle locale. À la Renaissance, la capitale du Maine bénéficie du rayonnement des provinces ligériennes, cœur battant du royaume sur les plans politique et culturel : en témoigne le tropisme angevin et manceau du vaste panorama bibliographique que constitue La Croix du Maine. Le Mans n’a pourtant rien d’une capitale de l’édition et se conforme aux « réalités provinciales » décrites par P. Aquilon dans l’Histoire de l’édition française : le premier atelier s’y installe tardivement, au mitan du XVIe siècle, et les gens du livre n’y ont jamais bénéficié de la présence d’une université. De taille modeste (16 000 habitants à la veille de la Révolution), la ville reste davantage associée à l’industrie et au négoce textiles qu’à l’activité éditoriale. Pourtant, la tradition papetière du Maine ou le succès de la dynastie d’imprimeurs Monnoyer, installée au Mans en 1751, montrent que le livre a aussi contribué à la prospérité locale. Sans constituer une cité du livre, Le Mans, comme bien d’autres villes, a donc été transformé par le livre.

Continuer la lecture

Journée d’étude | La métamorphose du livre français (1543-1547) – CESR, Tours

Date : le 12 juin 2019 – Ouvert au public

Lieu : Centre d’études supérieures de la Renaissance, salle Néricault-Destouches

Cette journée est organisée par Anna Baydova (EPHE) et Rémi Jimenes (CESR)

Continuer la lecture

Information et communication au début des temps modernes : Fabrique des Bibliothèques | Journée d’étude – Vendredi 1er juin 2018, CESR, Tours

Bibliotheca, Libreria, Bibliotheque… Un siècle après l’invention de l’imprimerie à caractère mobile en métal, apparaissent en Europe plusieurs livres qui portent le titre polysémique Bibliotheca, non seulement en latin, mais aussi en plusieurs langues vernaculaires. Ces ouvrages de référence en bibliographie, en philologie ou en histoire naturelle mettent à la disposition d’un public élargi une somme de connaissances rassemblées, souvent dans une structure normalisée.

Continuer la lecture

Journée d’étude « Traduction et outils numériques » & atelier « Comparer les traductions – un outil d’alignement avec le projet Odysseus » | 5-6 avril 2018, Triangle, ENS de Lyon

Le Jeudi 5 avril, Toshinori Uetani (ingénieur de recherche CNRS au CESR, programme BVH) interviendra à la journée d’études « Traduction et outils numériques » qui se tiendra de 13h30 à 18h30, site Descartes, ENS de Lyon salle D2.128, pour présenter ces travaux sur les traductions au XVIe siècle.

L’atelier « Comparer les traductions – un outil d’alignement avec le projet Odysseus » viendra à la suite, vendredi 6 avril, de 9h30 à 12h, site Buisson, ENS de Lyon – salle 129 (1er étage). Continuer la lecture

Innover pour redécouvrir le patrimoine écrit : un événement Biblissima et IIIF

Innover pour redécouvrir le patrimoine écrit sera le thème de l’événement organisé par Biblissima, observatoire du patrimoine écrit du Moyen Âge et de la Renaissance, le jeudi 15 mars 2018 : la matinée sera consacrée au portail Biblissima et à ce qu’il offre aux chercheurs, étudiants, professionnels des bibliothèques et des archives, à tout public ; l’après-midi, aura lieu la première rencontre francophone autour de l’initiative internationale IIIF pour l’interopérabilité des images (International Image Interoperability Framework – IIIF).

L’événement sera accueilli par le Campus Condorcet. Rendez-vous à la Maison des Sciences de l’Homme Paris-Nord entre 10h et 17h30.

> Programme complet & inscription sur le site de Biblissima
> Téléchargez la brochure Biblissima (PDF, 225 Mo)
> Voir les supports de présentations en ligne
Continuer la lecture

Corpus « Bibliothèques Humanistes Ligériennes » et données des « Bibliotheques françoises » pour reconstituer les réseaux d’humanistes à la Renaissance

À l’occasion de la journée d’études du projet ECRISA (L’écriture, ses supports, ses archives) du 27 septembre dernier à la MSH Val de Loire, Mathieu Duboc et Toshinori Uetani sont intervenus pour présenter l’avancée des travaux BVH en cours, intégrés à l’axe « Archives de l’écrit et collections patrimoniales » d’ECRISA : Corpus « Bibliothèques Humanistes Ligériennes » et données des « Bibliotheques françoises » pour reconstituer les réseaux d’humanistes à la Renaissance.

Continuer la lecture

Journée d’étude « L’écriture, ses supports, ses archives », projet ECRISA | 27 septembre 2017, MSH Val de Loire, Tours

Financé par l’appel à projets d’Initiative académique 2015 de la Région Centre-Val de Loire, le projet ECRISA se propose d’étudier l’écrit et ses supports dans toutes leurs formes par le biais d’une collaboration étroite entre la MSH Val de Loire et quatre laboratoires SHS des Universités d’Orléans et de Tours :

  • Centre d’Études Supérieures de la Renaissance (CESR)
  • CItés, TERritoires, Environnement et Sociétés (CITERES)
  • Institut de Recherche sur les ArchéoMATériaux (IRAMAT)
  • Laboratoire Ligérien de Linguistique (LLL)

Cette journée d’étude propose des communications ayant pour thématiques les trois axes de recherche du projet :

  • Les supports de l’écrit/ure
  • L’écrit comme « produit dérivé » ou « secondaire »
  • Les archives de l’écrit et les collections patrimoniales du Val de Loire à l’Europe

Continuer la lecture

Agrégation de Lettres 2018 – Journée d’étude « Rabelais, Gargantua » | 7 octobre 2017, CESR, Tours

Dans le cadre de la préparation à l’agrégation externe de Lettres modernes 2018, aura lieu le samedi 7 octobre 2017 de 9h à 18h, au Centre d’Études Supérieures de la Renaissance de Tours, une journée d’étude consacrée au Gargantua de Rabelais.

 

Organisateur : Stéphan Geonget (Université de Tours, CESR)

Continuer la lecture

Journées d’études « Variété, variation, norme : Notation et annotation de la variation et des états de langue non-standards » | 17-18 nov., Poitiers

Variété, variation, norme : Notation et annotation de la variation et des états de langue non-standards

img_je_poitiers_18nov2016Journées d’études (FORELL-A, Poitiers)
Equipe A – Corpus : Des unités au discours
Jeudi 17 novembre et vendredi 18 novembre 2016
Salle des Actes – UFR Lettres & Langues – Bâtiment A3

Coordinateur scientifique : Marie-Hélène Lay

Décrire la variation suppose généralement de la situer par rapport à un référentiel, norme ou standard.

Les questionnements autour des relations entre variation / variété et norme(s) alimentent régulièrement la réflexion du linguiste, quelque soit l’objet plus particulier de son étude (de la phonétique/graphie à l’étude de textes) et ce quel que soit sa perspective : synchronie, diachronie, variation « régionale » (mobilisant toutes sortes de dimensions socio-culturelles), etc. Continuer la lecture