Exposition | Geoffroy Tory de Bourges, libraire et imprimeur humaniste (1480-1533)

Dates : du 20 septembre 2019 au 18 janvier 2020
Mercredi, jeudi et vendredi : 15h à 18h
Samedi : 9h à 12h

Entrée libre

Lieu : Bibliothèque des Quatre Piliers
8 place des Quatre Piliers – 18000 Bourges



Geoffroy Tory, humaniste berruyer, à la fois libraire et imprimeur, fut l’un des principaux témoins et acteurs de la naissance du livre moderne, en même temps qu’un ardent défenseur de la langue française sous le règne de François Ier.

Commissaire d’exposition et directeur scientifique du catalogue de l’exposition : Rémi Jimenes (CESR, Université de Tours).

Continuer la lecture

Offre d’emploi : Ingénieur.e d’études en traitement et analyse de sources historiques et culturelles, CESR-BVH | CDD, 6 mois, à Tours

Informations générales

  • Lieu de travail : CESR, UMR 7323 du CNRS
  • Date de publication de l’offre : 24 juillet 2019
  • Type de contrat : CDD Technique/Administratif
  • Durée du contrat : 6 mois
  • Date d’embauche prévue : 1er novembre 2019
  • Quotité de travail : Temps complet
  • Grade : Ingénieur d’études
  • Rémunération : entre 2076 € et 2 648 € brut mensuel, selon expérience.
  • Niveau d’études souhaité : Master 2
  • Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Assurer la poursuite de la description et de l’indexation des documents numérisés dans le cadre du programme de recherche « Bibliothèques Virtuelles Humanistes » (BVH) du Centre d’Études supérieures de la Renaissance (CESR – Université de Tours – UMR 7323 du CNRS), en vue de leur mise en ligne. L’essentiel du corpus numérisé à traiter est issu du projet partenarial Biblissima « Bibliothèques humanistes ligériennes » (BHLi) porté par la Bibliothèque municipale d’Angers, en partenariat avec les Bibliothèques du Mans et de La Flèche.

Continuer la lecture

Appel à communication : Le livre au Mans et dans le Maine (XVIe – XXe s.) | Journées d’études, Médiathèque Louis-Aragon, 15-16 mai 2020

Michel de la Vallée du Maine, Chant de triumphe, faict par un certain seigneur nantois, sur l’heureuse victoire de monseigneur le duc de Mercœur, gouverneur de Bretagne, & pair de France,
Au Mans, pour Jean de La Roze libraire. M. D. LXXXIX, 1589 (source : Gallica)

Journées organisées par la Ville du Mans (médiathèque Louis-Aragon) ; Le Mans Université (laboratoire TEMOS) ; la Société d’agriculture, sciences et arts de la Sarthe ; l’École nationale des chartes (Centre Jean-Mabillon, Paris) ; le Centre d’études supérieures de la Renaissance (Université de Tours, UMR 7323).

Lorsqu’en 1733 paraît le premier volume de l’Histoire littéraire de la France, sous l’égide de dom Rivet, mauriste de l’abbaye de Saint-Vincent, Le Mans est déjà un foyer ancien de culture, dont atteste l’implantation, dès le Moyen Âge, de nombreuses écoles et communautés religieuses. La fondation d’académies, la constitution de bibliothèques institutionnelles et privées, dont certaines sont réputées dans tout le royaume, et la présence d’évêques mécènes comme les Du Bellay contribuent à l’essor de la vie culturelle locale. À la Renaissance, la capitale du Maine bénéficie du rayonnement des provinces ligériennes, cœur battant du royaume sur les plans politique et culturel : en témoigne le tropisme angevin et manceau du vaste panorama bibliographique que constitue La Croix du Maine. Le Mans n’a pourtant rien d’une capitale de l’édition et se conforme aux « réalités provinciales » décrites par P. Aquilon dans l’Histoire de l’édition française : le premier atelier s’y installe tardivement, au mitan du XVIe siècle, et les gens du livre n’y ont jamais bénéficié de la présence d’une université. De taille modeste (16 000 habitants à la veille de la Révolution), la ville reste davantage associée à l’industrie et au négoce textiles qu’à l’activité éditoriale. Pourtant, la tradition papetière du Maine ou le succès de la dynastie d’imprimeurs Monnoyer, installée au Mans en 1751, montrent que le livre a aussi contribué à la prospérité locale. Sans constituer une cité du livre, Le Mans, comme bien d’autres villes, a donc été transformé par le livre.

Continuer la lecture

Journée d’étude | La métamorphose du livre français (1543-1547) – CESR, Tours

Date : le 12 juin 2019 – Ouvert au public

Lieu : Centre d’études supérieures de la Renaissance, salle Néricault-Destouches

Cette journée est organisée par Anna Baydova (EPHE) et Rémi Jimenes (CESR)

Continuer la lecture

Assemblée générale 2018 des BVH : les présentations

Le vendredi 7 décembre 2018, se tenait au CESR l’assemblée générale 2018 du programme de recherche « Bibliothèques Virtuelles Humanistes ». Vous retrouverez dans ce billet l’ensemble des présentations consacrées aux avancées des projets en cours aux BVH.

Cet après-midi a aussi été l’occasion de mettre à l’honneur les premières mises en ligne des ouvrages numérisés à la Médiathèque Louis-Aragon du Mans ainsi que le corpus en cours de numérisation à la Bibliothèque municipale d’Angers (projet « Bibliothèques humanistes ligériennes »), la poursuite de l’enrichissement de la base de données Bibliothèques françaises, de nouveaux chapitres de l’édition sonore enrichie des Essais de Montaigne, ou encore l’achèvement du chantier d’informatisation des Catalogues régionaux d’Incunables des bibliothèques publiques de France.

L’ensemble de l’équipe BVH tient une nouvelle fois à remercier les nombreux partenaires, collègues et amis ayant répondu présents ou ayant fait part de leur intérêt.

Continuer la lecture

Conférence | L’importance d’être Alde. Cinq siècles après…

Conférence publique, de Neil Harris, Professeur de bibliographie à l’Université d’Udine, Italie

Date : Mercredi 13 février 2019

Lieu : Site CESR (Centre d’Études Supérieures de la Renaissance), 18h – Salle Saint-Martin

Continuer la lecture

Dialogue avec Jean-François Vallée, à propos de son édition électronique du Cymbalum mundi (anonyme, Paris, 1537) | Mercredi 14 novembre 2018, CESR

Mercredi 14 novembre 2018, 17 h 15
CESR, salle Saint-Martin

Spécialiste du genre du dialogue à la Renaissance, professeur au Collège de Maisonneuve et chercheur régulier au Centre de recherche interuniversitaire sur les humanités numériques à l’Université de Montréal, Jean-François Vallée prépare une édition XML-TEI du Cymbalum mundi en collaboration avec l’équipe des « Bibliothèques Virtuelles Humanistes » en vue d’une publication (imminente !) dans la base Epistemon. Ce séjour qu’il effectue ici pour parachever son édition offre une belle occasion d’échanges pour celles et ceux qui s’intéressent à l’énigmatique Cymbalum mundi, au genre du dialogue ou encore, plus généralement, à l’édition numérique de textes de la Renaissance.

Continuer la lecture

Lost in Renaissance | Conferences Le Studium, 20-21 septembre 2018, Tours

The debate about the concept of Renaissance is certainly old, but has met for some years now a certain revival with questions relating to its temporality, particularly in France, following questions from Patrick Boucheron on the duration of a “short long medieval period” beginning in the 12th-13th centuries and ending in the 16th century. One can also point to Jacques Le Goff’s essay entitled Faut-il vraiment découper l’histoire en tranches? (Paris, Seuil, 2014) who defended the thesis that the Renaissance would not represent a particular period, but that it would be the last rebirth of a long medieval period that would end in the mid-18th century. Regardless of whether or not one adheres to this demonstration, the great medievalist nevertheless has the merit of questioning the relevance of the concept of periodization of history and, more specifically, that of the Renaissance chrononym.

Continuer la lecture