Lost in Renaissance | Conferences Le Studium, 20-21 septembre 2018, Tours

The debate about the concept of Renaissance is certainly old, but has met for some years now a certain revival with questions relating to its temporality, particularly in France, following questions from Patrick Boucheron on the duration of a « short long medieval period » beginning in the 12th-13th centuries and ending in the 16th century. One can also point to Jacques Le Goff’s essay entitled Faut-il vraiment découper l’histoire en tranches? (Paris, Seuil, 2014) who defended the thesis that the Renaissance would not represent a particular period, but that it would be the last rebirth of a long medieval period that would end in the mid-18th century. Regardless of whether or not one adheres to this demonstration, the great medievalist nevertheless has the merit of questioning the relevance of the concept of periodization of history and, more specifically, that of the Renaissance chrononym.

Lire la suite

Rabelais’s encounter with Adam: naming world culture | Conférences Le Studium, 30 & 31 Mai 2018, CESR, Tours

Marie-Luce Demonet (Pr émérite – CESR, Université de Tours) interviendra le 30 mai à 16h30 autour de Rabelais à l’occasion des conférences Le Studium organisées les 30 & 31 mai 2018, au CESR de Tours, dans le cadre des journées :

« Transcultural Mediterranean: in search of non-orthodox and non-hegemonic universalism(s) ».

Rabelais’s encounter with Adam: naming world culture
Pr Marie-Luce Demonet

Lire la suite

Rencontre avec Arlette Jouanna à propos de sa biographie de Montaigne | Vendredi 25 mai 2018, 20h – Librairie Le Livre, Tours

La Librairie Le Livre et le Centre d’études supérieures de la Renaissance vous invitent à une rencontre avec Arlette Jouanna en compagnie de Marie-Luce Demonet et d’Alain Legros à l’occasion de la parution du livre Montaigne aux éditions Gallimard.

Vendredi 25 mai 2018, 20 h

Librairie Le Livre – 24 rue du Grand Marché 37000 Tours

Lire la suite

Comment traiter les recueils ? L’exemple des Discours non plus mélancoliques que divers (1547-1556), attribués à Elie Vinet. | Marie-Luce Demonet, 7 déc. 2017, ITEM

La prochaine séance du séminaire « Génétique éditoriale de la première modernité – De l’édition critique à l’analyse de corpus » se tiendra Jeudi 7 décembre 2017, 15h-17h à l’ITEM (salle 159, 59/61, rue Pouchet 75017 Paris)

Comment traiter les recueils ? L’exemple des Discours non plus mélancoliques que divers (1547-1556), attribués à Elie Vinet.
par Marie-Luce Demonet (Bibliothèques virtuelles humanistes, BVH, CESR, Tours)

Même s’il est probable que cet ensemble de chapitres soit attribuable à un même auteur, Élie Vinet, il mérite un traitement particulier du fait de son hérérogénéité, qui l’apparente à un recueil : les 20 premiers chapitres relèvent du genre assez indéterminé du « discours », mais le dernier, « La maniere de bien & justement entoucher les Lucs & Guiternes » est nettement technique, une « manière de », d’un contenu différent des précédents, alors que l’encodage en XML/TEI ne le laisse pas apparaître dans la structure.

Nous examinerons les façons de rendre plus clair cet agencement en recueil (édition numérique en ligne sur BVH-Epistemon : http://xtf.bvh.univ-tours.fr/xtf/view?docId=tei/B861946101_DP1139/B861946101_DP1139_tei.xml)

 

Séminaire organisé par : Anne Réach-Ngô (Université de Haute-Alsace, IUF) & Richard Walter (ITEM-CNRS)

Le projet Montaigne à l’œuvre | Séminaire « Le littéraire, du papier au numérique », Centre de recherche Hubert de Phalèse, 28 novembre 2017

Le mardi 28 novembre 2017, Marie-Luce Demonet interviendra de 17h30 à 19h30 (Centre Censier. Salle 526) pour présenter le projet « Montaigne à l’œuvre » au séminaire « Le littéraire, du papier au numérique » du Centre de recherche Hubert de Phalèse, organisé par Michel Bernard, Baptiste Bohet et Alexandre Gefen.

Le séminaire s’interrogera sur les mutations de notre approche du phénomène littéraire au moment où s’effectue une migration historique des supports du texte. Qu’il s’agisse de lire et de transmettre le canon ancien ou de découvrir de nouvelles formes d’écriture, de nouvelles méthodes se mettent en place, de nouvelles lectures s’imposent, que les spécialistes de littérature ne sauraient ignorer. Lire la suite

Intervention au séminaire de Génétique éditoriale de la première modernité – « De l’édition critique à l’analyse de corpus » | ITEM, Paris, 7 déc. 2017

Intervention de Marie-Luce Demonet (Pr émérite, CESR, IUF – Responsable Epistemon) le Jeudi 7 décembre 2017, au séminaire « Génétique éditoriale de la première modernité » organisé par Anne Réach-Ngô (Université de Haute-Alsace, IUF) & Richard Walter (ITEM-CNRS).

Cette année, l’accent sera mis sur la mise en réseaux des pièces poétiques de recueils et sur la manière d’en rendre compte au sein d’une édition critique. Dans quelle mesure l’encodage numérique des textes permet-il de rendre lisibles et interrogeables les variantes textuelles apparues lors des rééditions des pièces en divers recueils ? comment la prise en considération des variantes permet-elle d’éclairer la circulation des pièces d’un recueil à l’autre ? dans quelle mesure le changement de perspective, du recueil à la pièce, nécessite-t-il la production de nouveaux outils adaptés à l’exploitation des corpus complexes ?

Lire la suite

Conférences publiques | École d’été Bibliotheca Digitalis, 4-8 Juillet, Médiathèque Louis-Aragon du Mans

Dans le cadre de l’École d’été « Bibliotheca Digitalis. Reconstitution de réseaux culturels au début des Temps modernes. Des sources primaires aux données. » qui se tiendra à la Médiathèque Louis-Aragon du Mans du 4 au 8 juillet 2017, sont organisées trois conférences publiques (en français) de 17h à 18h30, Auditorium.

Lire la suite

Conférence « Les humanités numériques, du bricolage au nuage » | 7 nov. 2016, CESR, Tours

affiche_conf-hn-20161107_bandeauConférence : « Les humanités numériques du bricolage au nuage »

Lundi 7 novembre 2016, de 16h à 18h – CESR, Tours, salle Rapin
Par Marie-Luce Demonet, Pr émérite, CESR, Tours

Une réflexion sur les évolutions des « humanités numériques » durant ces dix dernières années, à partir de l’appropriation de la notion d’«humanisme» par les différents acteurs de ce succès. Lire la suite