Assemblée générale 2021 du programme « Bibliothèques Virtuelles Humanistes » | 15 décembre 2021, CESR, Tours

Nous avons le plaisir de vous convier à l’assemblée générale 2021 du programme de recherche « Bibliothèques Virtuelles Humanistes » (CESR, Tours) qui se tiendra le mercredi 15 décembre 2021, de 10 h à 17 h, au Centre d’Études Supérieures de la Renaissance de Tours, en salle Rapin.

Annulée en 2020 en raison de la crise sanitaire, l’assemblée générale BVH de cette année est d’autant plus importante que 2021 est une année charnière sur bien des plans. Outre la clôture de l’EquipEx Biblissima après huit années de travaux et de collaborations fructueuses, la poursuite des activités s’organise dans le cadre de l’EquipEx Biblissima+ dont les BVH restent parties prenantes pour l’étude et la valorisation du Patrimoine Écrit de la Renaissance. À ce titre, une cinquantaine de documents issus du fonds ancien de la bibliothèque municipale de Tours ont été numérisés et mis en ligne (projet « Bibliothèque de Raymond Marcel », BiRayMa, CollEx-Persée) ; en parallèle, les mises en ligne des fonds du Mans et d’Angers (projet « Bibliothèques humanistes ligériennes », BHLi, Biblissima) se poursuivent, ainsi que la numérisation d’exemplaires exceptionnels tel le Térence annoté par Montaigne (collection privée). Le corpus Epistemon s’enrichit de dix éditions en TEI de textes d’auteurs de référence, tels que Boccace, Calvin, Commynes, Des Périers, Du Bellay, Fauchet, Platon. De plus, l’indexation des Bibliotheques françoises se poursuit avec de nouvelles fonctionnalités pour l’analyse.

Outre l’accroissement des corpus numériques, l’équipe d’ingénieurs du programme BVH s’est étoffée en 2021 pour appuyer la refonte globale de l’architecture informatique de sa bibliothèque. Cela passe notamment par l’établissement d’un modèle de données aussi complexe qu’exigeant au vu de la diversité des sources patrimoniales décrites, exploitées et diffusées dans un contexte toujours attentif à la science ouverte et au partage des communs. Ces principes, qui ont présidé au programme BVH depuis sa création en 2003, se traduiront bientôt par la mise en place de nouveaux protocoles d’échanges, tel que IIIF pour l’interopérabilité des images.

Continuer la lecture