Mise en ligne de la Base de Typographie de la Renaissance (BaTyR)

Après plusieurs années de réflexion et de développement, la version bêta de la Base de Typographie de la Renaissance (BaTyR) est désormais accessible sur le site des BVH. Elle a été présentée au public le 28 novembre 2014, à l’occasion du colloque Design graphique : les formes de l’histoire, organisé par André Baldinger, Catherine de Smet et Philippe Millot au Centre Georges Pompidou et à l’École nationale supérieure des arts décoratifs (Ensad).

BaTyR remplace les bases de lettrines et de marques typographiques jusqu’alors disponibles, dont le contenu a été intégralement reversé dans le nouvel outil. Accueillant un corpus beaucoup plus large, comptant non seulement les lettres ornées et les marques, mais également les bandeaux, fleurons et autres ornements gravés sur bois ou sur métal, la base offre des fonctionnalités spécifiques.

"Gare au gorille"

« Gare au gorille », dans le matériel de Michel de Vascosan (BaTyR n° 19036)

Lire la suite

BaTyR : sur les traces des graveurs de la Renaissance

Le projet BaTyR (Base de Typographie de la Renaissance) vise à regrouper des données relatives aux matériels employés dans les ateliers d’imprimeurs à la Renaissance (voir la présentation du projet parue dans le Bulletin des Bibliothèques de France). Une trentaine de volontaires expérimentent actuellement la version beta du site internet, désormais opérationnelle. Pendant ce temps, nous poursuivons l’extraction des ornements, corrigeons les erreurs éventuelles, améliorons l’interface. Nous espérons pouvoir rendre publique une première version de BaTyR courant mai 2014.

Les travaux d’indexation comprennent le relevé systématique des initiales et monogrammes figurant à l’intérieur des ornements. Ils permettent la plupart du temps d’identifier des bois gravés à l’intention d’un imprimeur ou d’un libraire. Si de telles marques d’appartenance sont courantes, beaucoup plus rares sont les signatures de dessinateurs ou graveurs ayant contribué à la réalisation des bois. Certains artistes particulièrement célèbres, tel le bâlois Urs Graf, intègrent leur monogramme à l’intérieur de compositions complexes et élégantes (fig. 1). Les historiens d’art n’ont pas manqué de repérer ces signatures particulièrement illustres.

b372615206_2119_0321_image_01Fig. 1. Batyr n° 27436 : pied d’encadrement au chiffre d’Urs Graf, utilisé à Paris par Conrad Resch et Pierre Vidoue.

Lire la suite

Vers une Base de Typographie de la Renaissance. État des lieux en janvier 2013

La Base de Typographie de la Renaissance (BaTyR) devrait être accessible en ligne avant la fin de l’année 2013. En interne, les travaux d’indexation et de dédoublonnage progressent.

 Structure de la base

Le projet vise à rassembler des matériels ornementaux (les bois d’illustrations ne sont pas concernés) employés par les imprimeurs au sein d’une seule base regroupant lettres ornées, fleurons, bandeaux et marques typographiques. Il s’appuie sur l’extraction automatique d’images de matériels typographiques, rendue possible par l’utilisation du logiciel Agora, développé par nos collègues du Laboratoire d’Informatique de l’Université de Tours (RFAI, équipe de Jean-Yves Ramel). Le projet prend sa source dans deux bases préexistantes : un répertoire de marques de libraires (175 images) et une base de lettres ornées (13814 images). Ces deux bases, accessibles sur le site des BVH depuis le milieu des années 2000, n’offrent pas un grand confort de recherche, les résultats étant perturbés par la présence de trop nombreux doublons.

Lire la suite