Projet Bibliopol@ : matériaux pour servir à l’histoire du commerce des livres à la Renaissance

Édition de l’Inventaire des livres trouvés chez les libraires montois le 16 mars 1569 (n.s.)

(Bruxelles, Archives générales du Royaume, Conseil des troubles, 22)
 


Continuer la lecture

Atelier de travail |Édition d’actes & mise en ligne de données, ReNuMar

Appel à collaboration !

L’équipe RENUMAR vous propose un atelier de travail le mardi 23 octobre dans la salle Néricault-Destouches du CESR, à partir de 9h. Cet atelier est ouvert aux enseignants-chercheurs, chercheurs associés, étudiants et à tous ceux qui pratiquent les archives pour vous présenter ses outils de publication, ses outils de recherche, et vous initier à l’entrée de données.

Continuer la lecture

La base « De minute en minute » évolue : explorez désormais les actes notariés sur la plateforme Renumar

Annoncée à l’occasion de l’assemblée générale du programme BVH en novembre dernier, la mise en ligne de la plateforme ReNumAr (Ressources Numériques pour l’édition des Archives de la Renaissance : http://renumar.univ-tours.fr/) intègre dorénavant l’intégralité des données qui constituaient la base « De Minute en minute » hébergée depuis dix ans sur le site des BVH. Aujourd’hui, c’est avec une certaine émotion que la redirection vers cette plateforme dédiée est désormais réalisée !

En 2008, c’est par ces mots que Pierre Aquilon introduisait historiquement la base « De Minute en minute » :

« Le temps n’est pas très lointain où aucune survie n’était imaginable pour ces centaines de feuillets auxquels l’historien avait confié les références, les analyses, les transcriptions mêmes des documents d’archive destinées à nourrir ses recherches. Cette documentation brute dont la matière ne s’épuise jamais tout à fait par sa mise en œuvre dans l’article ou le livre, vieillissait sans espoir de publication, donc sans profit pour la communauté scientifique.

Aujourd’hui, moyennant une mise en forme minimale, les supports numériques peuvent rendre vie à ces notes préparatoires qu’aucun éditeur, aussi désintéressé fût-il, ne pouvait raisonnablement publier. »

Continuer la lecture

Corpus « Bibliothèques Humanistes Ligériennes » et données des « Bibliotheques françoises » pour reconstituer les réseaux d’humanistes à la Renaissance

À l’occasion de la journée d’études du projet ECRISA (L’écriture, ses supports, ses archives) du 27 septembre dernier à la MSH Val de Loire, Mathieu Duboc et Toshinori Uetani sont intervenus pour présenter l’avancée des travaux BVH en cours, intégrés à l’axe « Archives de l’écrit et collections patrimoniales » d’ECRISA : Corpus « Bibliothèques Humanistes Ligériennes » et données des « Bibliotheques françoises » pour reconstituer les réseaux d’humanistes à la Renaissance.

Continuer la lecture

Journée d’étude « L’écriture, ses supports, ses archives », projet ECRISA | 27 septembre 2017, MSH Val de Loire, Tours

Financé par l’appel à projets d’Initiative académique 2015 de la Région Centre-Val de Loire, le projet ECRISA se propose d’étudier l’écrit et ses supports dans toutes leurs formes par le biais d’une collaboration étroite entre la MSH Val de Loire et quatre laboratoires SHS des Universités d’Orléans et de Tours :

  • Centre d’Études Supérieures de la Renaissance (CESR)
  • CItés, TERritoires, Environnement et Sociétés (CITERES)
  • Institut de Recherche sur les ArchéoMATériaux (IRAMAT)
  • Laboratoire Ligérien de Linguistique (LLL)

Cette journée d’étude propose des communications ayant pour thématiques les trois axes de recherche du projet :

  • Les supports de l’écrit/ure
  • L’écrit comme « produit dérivé » ou « secondaire »
  • Les archives de l’écrit et les collections patrimoniales du Val de Loire à l’Europe

Continuer la lecture

Projet ECRISA – L’ECRIt/ure, ses Supports, ses Archives

Le CESR et l’équipe des BVH sont partenaires du projet ECRISA – L’ECRIt/ure, ses Supports, ses Archives : une plateforme pour l’analyse et la gestion de l’écrit/ure et des archives. ECRISA se propose d’étudier l’écrit et ses supports dans toutes leurs formes par le biais d’une collaboration étroite entre la MSH Val de Loire via l’atelier numérique, et quatre laboratoires SHS des Universités d’Orléans et de Tours.

Continuer la lecture