École d’été « Les incunables : de l’invention de Gutenberg à la révolution numérique », Juillet 2015, Orléans [Formation]

bandeau_incunables_ecole-d-eteLes premières éditions imprimées parues avant 1501, connues sous le nom d’incunables, ont suscité depuis trois siècles l’intérêt des bibliophiles, des chercheurs, des responsables de bibliothèques. La production de ce premier demi-siècle est aujourd’hui mieux connue grâce à des entreprises bibliographiques nationales et internationales. Quelque 30 000 éditions incunables ont été recensées, ce qui représente environ quinze millions d’exemplaires mis en circulation en une cinquantaine d’années. Cette école d’été vise à sensibiliser le public aux problématiques de la description, du catalogage, de l’informatisation et de la numérisation des incunables. Elle entend montrer l’intérêt de leur étude scientifique, qui peut passer par l’analyse de leurs conditions de production et de leur contenu, mais aussi par la reconstitution de leur itinéraire jusqu’à nous, à travers l’étude de leurs reliures et marques de provenance.

Cette école d’été est organisée par les Médiathèques d’Orléans en partenariat avec le Centre d’Études supérieures de la Renaissance de Tours et l’Equipex Biblissima. L’informatisation des Catalogues Régionaux des Incunables est réalisée au CESR, à l’initiative et avec le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication, dans le cadre de l’Equipex Biblissima (Projet partenarial CRIICO (2015) – Equipex Biblissima – ANR-11-EQPX-0007).

École d’été Biblissima
« Les incunables : de l’invention de Gutenberg à la révolution numérique »
Médiathèque d’Orléans – Du mardi 7 au samedi 11 juillet 2015

Programme détaillé de l’école d’été et candidatures :
http://www.bvh.univ-tours.fr/criico-ecole-d-ete.asp

Candidatures en ligne jusqu’au 30 avril 2015

Lire la suite

De CR2I à CRIICO, passages de relais

CR2I, des avancées

L’informatisation du volume XI (Rhône) des Catalogues Régionaux des Incunables s’est achevée à la toute fin du mois d’août. Ce sont 1044 notices qui s’ajoutent aux 2723 notices rétroconverties des CRI XVII (Haute-Normandie) et VI (Bibliothèque Mazarine). Notre progression en « tache d’huile » a permis de traiter 7827 notices sur les quelque 13790 notices de notre corpus (CRI I à XVIII). Lire la suite