Pratiques de Référencement dans les Œuvres Composites des XVIe-XVIIe siècles (PROC) : Lauréat de l’appel à projet recherche de la MISHA 2023-2024

Le projet PROC (resp. Anne Réach-Ngô – ILLE, UR 4363, UHA) vise à étudier la place des pratiques de référencement dans la définition des œuvres composites des XVIe XVIIe siècles. Le corpustest, élaboré dans le cadre du programme EVEille (Exploration et Valorisation Electronique de corpus en SHS) de l’Université de Haute Alsace (UHA), servira de champ d’observation à l’étude de l’usage de la référence comme argument d’autorité au sein d’ouvrages souvent considérés comme mineurs. L’analyse des référentiels d’autorités sera menée en partenariat avec Lab de la BNU, le GT BibNumPM (« Bibliothèques numériques de la Première Modernité ») de la plateforme EMAN et les BVH du CESR. L’expérimentation de l’intégration de référentiels se fera sur la chaîne éditoriale ESTRADES (Édition Structurée : Analyse, Traitement et Diffusion en multi-supports).

Objectifs

L’objectif principal du projet est de proposer avec un outillage adéquat pour l’analyse du référencement des autorités, un corpus-test d’œuvres composites caractérisé par la diversité des modes énonciatifs de la référence : citation explicite dans les textes ou dans les notes, liste de noms, attributs pour caractériser les auteurs, mention sous forme d’initiales, etc.

Ces critères permettront de déterminer un ensemble de métadonnées à renseigner pour caractériser les autorités spécifiques de la première modernité : lieu de naissance, profession, statut social, titres, forme d’intervention sur le texte, etc. Le rôle des traducteurs, commentateurs, compilateurs, relecteurs sera ainsi restitué au sein du personnel des acteurs de la production écrite, sans hiérarchie préalable qui placerait l’auteur au centre du dispositif. Un tel présupposé contribuera à éclairer sous un autre jour des pratiques citationnelles spécifiques à ce type d’ouvrages et la façon dont la prise en compte de ce réseau de références sous-jacent peut renouveler le regard sur la valeur de ces textes.

Le second objectif réside dans la constitution d’un réseau d’acteurs autour de la MISHA qui s’intéressent aux référentiels d’autorités, dans le domaine de la recherche, de l’édition critique et des bibliothèques. En effet, le projet repose sur une démarche transdisciplinaire qui croise littérature, histoire du livre et de l’édition, art et histoire culturelle. Le programme EVEille de l’UHA comprend déjà plusieurs projets qui interrogent la représentation des autorités dans les imprimés de la Première Modernité. Le Lab de la BNU contribuera à la réflexion sur ces corpus, à la croisée d’une démarche scientifique, technique et bibliothéconomique sur les données. Le projet PROC permettra aussi de développer un espace d’expérimentation dans le cadre de la chaîne éditoriale ESTRADES pour associer de manière semi-automatisée des référentiels déjà existants, en combiner plusieurs, et mettre en relation les mentions d’autorité réunies dans plusieurs corpus édités sur une même plateforme. Enfin, le groupe de travail BibNumPM1 d’EMAN2 offriront un autre espace d’échanges fécond, par la place qu’il accorde à la question des métadonnées dans la définition des corpus numérisés, et plus précisément à l’enjeu des autorités.

> Présentation du projet PROC sur le site de la MISHA

Séminaire trimestriel 2023-2024 & corpus-test

Il s’agira de réunir différents partenaires qui procèdent à l’édition critique numérique d’ouvrages qui posent la question de l’agencement formel et de la “poly-auctorialité” :

  • le Jardin d’honneur (1548)
  • le Recueil des rymes et proses de E. P. (1555)
  • les Diverses Leçons d’Antoine du Verdier (1577-1592)
  • le Trésor des bons esprits français (1602)
  • le site Lettres-Calvin (2022)

Le séminaire trimestriel comprendra aussi un chantier technique pour identifier comment le travail avec les référentiels d’autorités, développés par le monde de la documentation et des bibliothèques (notamment sur les API, d’après les recherches de Yanet Hernandez).

> Présentation du projet PROC et du corpus-test sur La Roue à Livres

Journées d’études

Le projet s’articulera aussi autour de deux journées d’études :

  • « La référence explicite : éditer les compilations de la Renaissance, de l’index au référentiel ? »
    Journée d’étude, décembre 2023 coordonnée par Romane Marlhoux (ILLE, UHA) et Madeleine Hubert (Lab, Bnu)
  • « La référence implicite : évoquer les autorités “sous le voile de silence” »
    Journée d’étude, décembre 2024 coordonnée par Michela Lagnena (ILLE, UHA) et Guillaume Porte (ARCHE, Unistra).


Citer ce billet
Sandrine Breuil (2023, 9 février). Pratiques de Référencement dans les Œuvres Composites des XVIe-XVIIe siècles (PROC) : Lauréat de l’appel à projet recherche de la MISHA 2023-2024. Bibliothèques Humanistes. Consulté le 17 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/m626

  1. GT BibNumPM : Bibliothèques numériques de la Première Modernité []
  2. EMAN : Édition de Manuscrits et d’Archives Numériques []

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.