Journées Biblissima+ 2022 – Innovations numériques et sources anciennes : comment préparer l’avenir ? | 28 & 29 avril 2022 [En ligne]

Comment permettre à tous ceux qui s’intéressent aux cultures écrites anciennes de constituer et d’enrichir leurs corpus de sources, de la numérisation des artefacts à l’analyse profonde des textes ? Comment forger les outils numériques propres à leur faire faire des découvertes ?

Biblissima+ encourage et structure les communautés dans les domaines les plus prometteurs, au sein de 7 clusters où chercheurs, ingénieurs, conservateurs, étudiants partagent les questions, les outils, les standards et inventent l’avenir. Les clusters sont ouverts à toutes les collaborations. Leurs travaux et leurs projets seront présentés, mis en commun et discutés au cours des premières Journées Biblissima+, en présence des membres du Conseil scientifique international de l’EquipEx+.

flyer Journées Biblissima+ 2022Ces Journées Biblissima+ 2022 se dérouleront exclusivement en visioconférence.
Elles sont ouvertes à tous : inscrivez-vous, vous recevrez alors le lien de connexion.

> Télécharger le programme (PDF)

Programme

 

Jeudi 28 avril

Matin (9h30-12h30)

Introduction

Anne-Marie Turcan-Verkerk (EPHE-PSL), responsable scientifique et technique de Biblissima+.

Conférence inaugurale

Handschriftenportal : un écosystème des manuscrits en évolution.
Claudia Fabian (Bayerische Staatsbibliothek, München), membre du Conseil scientifique de Biblissima+.

Les clusters de Biblissima+.
Marie-Agnès Lucas-Avenel (CRAHAM), directrice-adjointe de Biblissima+.

Pause (reprise à 11h)

Présidence : Paul Bertrand (Université Catholique de Louvain)

Vers l’interopérabilité des corpus d’images.
Régis Robineau (Biblissima+) et Mathieu Stoll (FranceArchives)

Comment prendre en compte les données d’analyse des matériaux et les rendre cherchables ?
Anne Michelin (CRC) et Gilles Kagan (IRHT)

Après-midi (14h00 – 18h00)

Présidence : Marilena Maniaci (Università degli Studi di Cassino)

L’intelligence artificielle et la reconnaissance de formes et d’écritures manuscrites (table-ronde).
Dominique Stutzmann (IRHT), Daniel Stökl (AOROC) et Laurent Hablot (SAPRAT)

L’analyse approfondie des systèmes graphiques anciens.
Peter Stokes (AOROC) et Judith Schlanger (SAPRAT)

Pause (reprise à 16h15)

Présidence : Bridget Almas (The State University of New York)

La TEI et l’épigraphie, de l’Antiquité à l’époque moderne.
Michèle Brunet (HISoMa) et Manon Durier (CESCM)

Un laboratoire d’édition et d’annotation en TEI pour les sources anciennes.
Stéphane Lecouteux (MRSH Caen) et Marie-Luce Demonet (CESR)

 

Vendredi 29 avril

Matin (9h30 – 12h)

Présidence : Matteo Romanello (Université de Lausanne)

Relever les défis du patrimoine musical.
David Fiala (CESR)

Les nouvelles ressources pour l’analyse computationnelle de textes.
Jean-Baptiste Camps (CJM)

Définir des stratégies de dissémination des données et des codes sources : la démarche proposée par le plan de gestion des données de Biblissima+.
Emmanuelle Morlock (HISoMa), directrice-adjointe de Biblissima+.

Conclusions
François Bougard (IRHT), directeur-adjoint de Biblissima+.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.