Une équipée bordelaise : Épisode 1

Les 20 et 21 juin derniers, une délégation de l’équipe BVH s’est rendue à Bordeaux pour rencontrer différents partenaires impliqués dans le projet « Montaigne à l’œuvre » (MONLOE). Au programme :

  •  la Bibliothèque universitaire de Lettres de Bordeaux 3 et le laboratoire Archéovision, spécialisé en reconstitution 3D ;
  • les Archives départementales de la Gironde et les Bibliothèques municipales de Bordeaux, Libourne et Périgueux.

L’état des lieux des fonds à numériser et l’organisation de la prochaine campagne de numérisation prévue à la Bibliothèque municipale de Bordeaux constituaient l’objet principal de notre mission. Nos visites nous ont parfois réservé quelques surprises : nous avons ainsi eu le plaisir de découvrir qu’une partie importante du fonds des arrêts au Parlement de Montaigne a déjà pu être numérisée aux Archives départementales. Parallèlement, la révélation d’un nombre tout aussi considérable de liasses d’arrêts susceptibles d’être reliées à Montaigne, dont le dépouillement reste encore entièrement à effectuer, nous a laissé entrevoir de nouvelles découvertes à venir pour le projet.

Lors d’une halte à l’Archéopôle, nous avons été accueillis dans la salle de réalité virtuelle de la cellule « Archéotransfert », l’Odéon. Outre la présentation des activités du laboratoire, les diverses techniques de reconstitution 3D nous ont été présentées. Un voyage enrichissant nous a été offert, à l’œil nu ou munis de lunettes 3D, à l’intérieur du Circus Maximus à Rome, sur les pyramides d’Égypte ou encore dans des grottes inaccessibles… La réflexion autour du futur modèle de visualisation de la fameuse librairie de Montaigne a pu ainsi être lancée.

3D_small

Marie-Luce Demonet et Toshinori Uetani dans la salle de réalité virtuelle d’Archéotransfert

Les discussions utiles avec chacun des partenaires nous ont laissé le temps d’admirer et de décrire quelques-uns des livres et archives concernés par le projet : le contrat de mariage de Montaigne et les actes de la Cour des Aides de Bordeaux aux Archives départementales de Gironde, une sélection d’exemplaires ayant appartenu à Montaigne conservés à la Bibliothèque municipale et à la Bibliothèque universitaire.

Ce fut pour nous l’occasion de profiter de l’expertise des conservateurs et bibliothécaires présents, ainsi que de celle de notre collègue Alain Legros, qui participait au voyage. Quelques reliures, susceptibles de faire l’objet d’une numérisation 3D dans le cadre de la reconstitution de la bibliothèque de Montaigne, ont pu être examinées et pré-sélectionnées. Quatre modestes couvrures de parchemin, avec un simple titre inscrit au dos à la plume, ont à ce titre retenu notre attention. Ces inscriptions pourraient bien nous donner de précieuses indications sur la position des livres dans la librairie de Montaigne pour la reconstitution 3D du projet (voir photographie « Trois livres de Montaigne », p. 8 du 2e cahier d’illustrations, dans : Anne-Marie-Cocula et Alain Legros, Montaigne aux champs, Bordeaux, Éditions Sud Ouest, 2011) .

Dès le mois de septembre, de nouvelles missions sont prévues à Bordeaux : si la mission de juin 2013 était placée sous le signe de la découverte et de la rencontre avec les partenaires, les prochaines visites à Bordeaux nous feront entrer dans le vif du sujet. La prochaine étape sera la numérisation du Beuther et du Memorial des affaires de feu Messire Michel de Montaigne, deux archives familiales dont l’état fragile nécessite une numérisation sur place. À suivre…

Rémi Jimenes & Myriam Olivier


Une réflexion au sujet de « Une équipée bordelaise : Épisode 1 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *