Les fonds documentaires de la Bibliothèque du CESR labellisés « collection d’excellence » par CollEx-Persée

L’infrastructure de recherche CollEx-Persée dont la mission est d’identifier et valoriser les collections d’excellence pour la recherche a attribué le 18 mars 2021 le label « CollEx » à la bibliothèque du Centre d’études supérieures de Renaissance.

Le CESR, créé en 1956, a été conçu autour d’un centre de documentation, composé aujourd’hui de près de 60 000 volumes multidisciplinaires, couvrant la période allant de Pétrarque à Descartes. Dès l’origine, grâce à une ambitieuse politique d’achats, initiée par Pierre Mesnard, directeur-fondateur, le centre se dote d’un fonds d’imprimés anciens datant du XVe au XVIIIe siècle, rassemblant actuellement 2800 monographies (soit environ 3400 volumes), dont 12 incunables. Ce fonds remarquable, profondément ancré dans le mouvement humaniste de cette époque, embrasse tous les domaines du savoir : théologie, politique, droit, philosophie, littérature, médecine, architecture… La création en 2001 du programme de recherche « Bibliothèques Virtuelles Humanistes », et l’acquisition de matériel de numérisation expert, marquent le début d’une période de numérisation, de diffusion en libre accès et de valorisation des fonds patrimoniaux du CESR et d’établissements partenaires.

En étroite relation avec les enseignants-chercheurs, qui ont d’ailleurs élaboré le plan de classement des collections, la politique d’acquisition des documents qui composent l’ensemble du fonds de la bibliothèque a été tout aussi dynamique, complétée par de nombreux dons et legs de fonds documentaires de chercheurs, dont ceux de Jean Jacquot (folklore, littérature anglaise…), Linda Timmermans (littérature féminine), Jean-Michel Vaccaro, Annie Cœurdevey, Lewis Lockwood et Philippe Vendrix (musicologie), Florence Ann Hopper-Boom (histoire de l’art et des jardins), Jean-Claude Margolin (humanisme).

Cette distinction met également à l’honneur le fonds dédié à la musique de la Renaissance, physiquement isolé du reste des collections, qui représente aujourd’hui plus de 7000 volumes de dictionnaires, monographies, périodiques et partitions, auxquels s’ajoute un fonds de sources musicales très riche, élaboré et conservé par le programme de recherche en musicologie « Ricercar ».

Aujourd’hui associée au Service Commun de la Documentation de l’université de Tours, cette agréable bibliothèque située au cœur du CESR accueille un public varié et multigénérationnel. La qualité du signalement de ses collections, du service de prêts des documents, mais aussi sa collaboration avec les programmes de recherche mobilisant les humanités numériques, sont autant d’atouts à sa visibilité et sa valorisation, que la labellisation « CollEx » vient saluer et renforcer.

> L’annonce de la labellisation sur le site du CESR

> L’annonce de la labellisation sur le site de CollEx-Persée

> Obtenir le label CollEx-Persée


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.