Rabelais : reconstituer sa bibliothèque | Bilan 2020 & perspectives

Musée Rabelais, La Devinière. CG 37.

Si le corpus Rabelais a été augmenté du manuscrit du Cinquième Livre en 2019-2020, d’autres projets sont en cours pour les années qui viennent, afin de compléter une base en évolution. Outre le bilan des publications et activités 2020, nous vous présentons dans ce billet les objectifs les plus saillants.

  1. Reconstituer la bibliothèque de Rabelais
  2. Éditer Rabelais
  3. L’étude des bibliothèques dans le cadre de l’Equipex Biblissima +
  4. Recherche, formation & valorisation 2020

Reconstituer la bibliothèque de Rabelais

La mise en place d’un nouveau site Rabelais

Sur le modèle actuel du site Montaigne (MONLOE), un site dédié à Rabelais complèterait le site ReNom consacré principalement à l’exploitation cartographique et touristique des romans rabelaisiens. Le travail de modélisation et de conception du site web a été proposé aux étudiants du Master 1 Humanités numériques du CESR dans le cadre des « projets de production » qu’ils doivent mener sur deux années. L’encadrement par Marie-Luce Demonet et Sandrine Breuil de deux étudiants a débuté en janvier 2021, avec la collaboration de Romain Menini (Université Gustave Eiffel) et Olivier Pédeflous.

L’acquisition des fac-similés des 32 ouvrages ayant appartenu à Rabelais est à poursuivre. Deux d’entre eux ont été retrouvés récemment par Olivier Pédeflous (chercheur ayant participé aux projets régional Rablissime et ANR MONLOE) : la présentation pourrait s’inspirer aussi de ce qui a été réalisé pour la « librairie » de Montaigne et être accompagnée de la liste des ouvrages auxquels Rabelais a collaboré en tant qu’éditeur et correcteur à Lyon. Les marginalia dont il est probablement l’auteur pourraient être ajoutés au corpus.

Éditer Rabelais

Le manuscrit du Cinquième livre, s. d. [vers 1560]

L’encodage XML-TEI des variantes de l’Isle Sonante (1562) est à réaliser pour une édition complète du manuscrit du Cinquième livre, avec un projet d’alignement des trois états de ce texte, d’autant plus que les travaux de Raphaël Cappellen (maître de conférences à Paris-Diderot, et ancien doctorant du CESR) viennent de montrer que l’Isle a probablement été imprimée à Tours, de même qu’une contrefaçon du Tiers Livre et une autre du Quart Livre.

Actuellement en version bêta sous BVH-Epistemon, l’édition numérique de cette copie manuscrite et anonyme du Cinquième livre attribué à Rabelais (Bibliothèque nationale de France, FR 2156), datable des années 1560 d’après le papier produit en Indre-et-Loire, n’est pas autographe. Très fautive et difficile à transcrire, cette copie est néanmoins un témoin précieux de ce qui fut probablement un ensemble de brouillons écartés par Rabelais selon Mireille Huchon (1981) : certaines leçons sont inconnues des deux éditions (1562 pour l’Isle Sonante, 1564 pour le Cinquiesme livre complet).
Marie-Luce Demonet et Rémi Jimenes, 21 janvier 2020.

L’édition numérique des Chroniques admirables de Gargantua (1534) : transcription et encodage de l’unicum conservé à Montpellier, récemment numérisé et en attente de mise en ligne (Voir l’exemplaire BnF en ligne sur Gallica).

L’édition numérique de l’Almanach de 1535 : retrouvé à la bibliothèque d’Alessandria par A. Vitale-Brovarone et publié en 2014.

L’acquisition de documents et archives relatifs à Rabelais : l’inscription à la faculté de médecine de Montpellier (1530), le doctorat et le programme des cours à Montpellier (1537), etc.

Le Galien annoté par Rabelais (édition princeps. Venise, 1525) conservé à Sheffield a pu enfin être mis en ligne en 2019 sur le site des BVH, en partenariat avec l’université du Québec à Rimouski ; la transcription de ses annotations en latin et en grec est poursuivie par Olivier Pédeflous, Claude La Charité (Rimouski) et Romain Menini.

L’étude des bibliothèques dans le cadre de l’Equipex Biblissima+

Les recherches effectuées sur les bibliothèques que Rabelais a pu fréquenter (Micy près d’Orléans, Marmoutier, Maillezais, Ligugé, La Baumette près d’Angers par exemple) se poursuivent, bien que ces fonds aient en grande partie disparu. Il ne s’agit pas seulement de retrouver des volumes montrant signature et/ou annotations, ou de poursuivre l’édition numérique d’auteurs certainement lus, mais aussi de s’intéresser aux bibliothèques dont l’auteur a pu se servir, ce qui concerne Montaigne comme Rabelais.  Pour Rabelais, des missions en bibliothèques poursuivies en 2020, continueront en 2021 à Chaumont, Paris, Montpellier, Berne, Orléans…

Recherche, formation & valorisation 2020

Expertise

Projet (en cours d’évaluation) Rabelais-UNESCO pour le classement du site de la “guerre picrocholine” (dossier en cours de publication sur HAL, par Marie-Luce Demonet et Charlotte Stoëri, 2021).

Supports de formation

Marie-Luce Demonet, [en visioconférence] participation aux travaux du lycée Honoré d’Estienne d’Orves de Nice sur les corpus Rabelais, Montaigne et Meigret (organisée par Cendrine Pagani-Naudet, Université de Nice, laboratoire Bases, Corpus, Langage), novembre 2020 (rencontre prévue en mars 2020, reportée en 2021)

MOOC « Renaissance en Val de Loire ». [À paraître sur la plateforme FUN, printemps 2021]. Mise en œuvre et coordination : Programme ARD Intelligence des Patrimoines, CESR, Tours ; Financement : Union européenne – programme FEDER, Région Centre-Val de Loire, Université de Tours.
Épisode 4 « Santé » : Accueilli par le Conseil départemental d’Indre-et-Loire et l’équipe du musée, le tournage a débuté par l’intervention d’Alain Lecomte, responsable du Musée Rabelais (La Devinière) pour introduire et présenter le lieu qui retrace la vie de Rabelais. Puis Marie-Luce Demonet, Professeur émérite en Littératures française et ancienne au CESR, Programme BVH, Université de Tours, est intervenue pour la séquence 3, Figures soignantes et patients. Elle présente ainsi François Rabelais en tant que médecin et humaniste, et parle de la représentation de la médecine dans son œuvre littéraire. Musée de Rabelais, Maison de la Devinière, Seuilly, 7 octobre 2020.

publications en 2020

  1. Stéphan Geonget. « Rabelais lu et relu par Le Caron », Inextinguible Rabelais, dir. Mireille Huchon et alii, Paris, Classiques Garnier, 2021, p. 669-682.
  2. Marie-Luce Demonet.  « Rabelais’s Gargantua and Pantagruel. The Navel of a World ». In A Companion to World Literature, 3, Chichester, Wiley-Blackwell, 2020, p.1891-1902.
  3. Marie-Luce Demonet. « Cafard et cafarderie chez Rabelais, un propos si vilain », dans La «malebouche ». Logique et histoire des paroles blessantes en Europe du Moyen Âge à la première modernité, éd. Fosca Mariani Zini, [à paraître, éditions Champion, 2021].
  4. Marie-Luce Demonet. « Soupçons sur les éditions posthumes à la Renaissance », dans L’éditeur à l’œuvre, actes du colloque de Bâle, 11-12 octobre 2018, dir. Dominique Brancher, Gaëlle Burg (Université de Bâle) et Giovanni Berjola (Université de Nancy), Open Publishing de l’Universitätsbibliothek de Bâle, 2020, p. 11-21.
  5. Marie-Luce Demonet, « Le maguazin d’abus : Rabelais Turlupin », dans Inextinguible Rabelais, Paris, Classiques Garnier, (sous presse) 2021, p. 135-170.

Communications en 2020

  1. Marie-Luce Demonet, Epistemon & corpus d’auteurs : Rabelais, Montaigne // Consortium Cahier. Assemblée générale 2019 & ateliers, programme « Bibliothèques Virtuelles Humanistes », 24 janvier 2020, CESR, Tours. Publié le 11 février 2020. En ligne : https://bvh.hypotheses.org/5550#Epistemon_Cahier
  2. Marie-Luce Demonet. « Le ‘gaillard onocrotale’ chez Rabelais : l’interdit et l’injure ».  dans Figurations animalières à travers les textes et l’image en Europe, du Moyen Age à nos jours. Leyde, Pays-Bas, Février 2020. [Actes à paraître, Brill]
  3. Marie-Luce Demonet. « Le manuscrit allographe du Cinquième Livre » (en collaboration avec Mathieu Duboc et Rémi Jimenes). Journée d’études Relire le Cinquième Livre de Rabelais (après Rabelais grammairien, 1981). Org. Romain Menini. Sorbonne, Paris, 25 janvier 2020, l’Année Rabelaisienne 2021.

Thèses de doctorat soutenues en 2020

Denise Ardesi
Titre de la Thèse : Édition critique du De l’Enfantement de la Vierge, Royne des Vierge de Guy le Fèvre de la Boderie.
Date de début de la thèse : 2011
Date de soutenance : 12 juin 2020
Directrice : Marie-Luce Demonet
Discipline : Littératures française et anciennes
Voir : http://cesr.cnrs.fr/masters_doctorat/doctorat/theses-en-cours/denise-ardesi
(Transcription de l’une des sources de Rabelais, La Règle des cordeliers, par Jean Ménard, 1542)

Louise Daubigny
Titre de la Thèse : « Rien sans l’esprit ». Les Libertins spirituels entre Nérac et Genève.
Date de début de la thèse : 2015
Date de soutenance : 24 novembre 2020
Directeur : Stéphan Geonget
Membres du jury : Isabelle Garnier, Stéphan Geonget, Barbara Marczuk-Szwed, Jan Merrnowski, Claire Sicard et Nathalie Szczech.
Discipline : Littératures française et anciennes
Voir : https://cesr.cnrs.fr/masters_doctorat/doctorat/louise-daubigny

Marie-Bénédicte Le Hir
Titre de la Thèse : « Parle mon Cueur qui dans vous se remue ». Charles de Sainte-Marthe (1512-1555?) : l’œuvre évangélique.
Date de soutenance : 7 décembre 2020
Directeur : Stéphan Geonget
Membres du jury : Michel Clément, Marie-Luce Demonet, Stéphan Geonget, Jean-Charles Monferran, Claire Sicard et Jean Vignes.
Discipline : Littératures française et anciennes
Voir : https://cesr.cnrs.fr/formations/doctorat/marie-b%C3%A9n%C3%A9dicte-le-hir


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.