Montaigne à l’Œuvre. Avancement & poursuites 2018-2019.

Résultat des projets successifs du projet LABOREM (Biblissima, 2015) et plus largement des travaux menés autour de Montaigne, soutenus par l’ANR (projet MONLOE) et BSN 5 – Numérisation (projet CORPOREM), le site « Montaigne à l’œuvre » s’est étoffé et enrichi depuis sa mise en ligne en juillet 2014. Outre le dernier bilan d’avancement déjà lointain dédié à Montaigne publié sur ce blog et les assemblées générales du programme BVH qui donnent lieu chaque année à la présentation des nouveautés et des prospections en cours1, ce billet propose la synthèse des mises à jour et publications inédites intervenues depuis 2017, ainsi que des pistes poursuivies pour l’étude et la valorisation de l’œuvre de Montaigne : éditions numériques TEI enrichies et inédites dont l’édition numérique en cours en 2019 de l’édition « posthume » des Essais (1595), mise à jour de la restitution de la librairie de Montaigne en 3D, poursuite de l’édition sonore enrichie des Essais 1595 (audio-vidéo), etc.

Poursuite de l’enrichissement des éditions numériques & nouvelles éditions parues

Les Essais de 1580 et de 1582 : une édition double

L’édition numérique des Essais de 1580-82 présente dans un même fichier l’édition de 1580 corrigée et complétée par les variantes de l’édition de 1582. Depuis le colloque de 2015 L’erreur chez Montaigne, qui s’est tenu à la Bibliothèque Mériadeck de Bordeaux à la suite du colloque de clôture de l’ANR MONLOE, M.-L. Demonet poursuit la confrontation d’autres exemplaires des Essais de 1580, tous différents (Newberry Library à Chicago, bibliothèques de Nantes, Bordeaux, Oxford, Londres, Paris, etc.) en vue de la publication d’un article à paraître dans le Bulletin de la Société Internationale des Amis de Montaigne (2019) sur l’importance de certains errata.

L’exemplaire de Bordeaux des Essais, 1588

Au printemps 2016, la numérisation par la BnF, en partenariat avec la bibliothèque Mériadeck de Bordeaux, de l’exemplaire de Bordeaux des Essais annoté par Montaigne (1588), a permis d’aligner avec le fac-similé l’édition XML-TEI déjà publiée en décembre 2015. La nouvelle numérisation de la BnF laisse parfois entrevoir une lettre supplémentaire, ce qui n’est pas toujours en adéquation avec le texte restitué. Le travail n’est donc pas terminé et la version en ligne peut encore être améliorée, d’autant plus que ce précieux exemplaire doit partir pour une restauration par un atelier parisien (avril-juin 2019) : il s’agira de maintenir la reliure sur le corps d’ouvrage, en stabilisant les dégradations des matériaux et de la structure de manière à limiter les risques de perte de matière supplémentaire lors des manipulations futures ; en outre, les anciennes réparations jugées inadaptées ou nocives à la conservation du document seront éliminées.

Le manuscrit de Bordeaux de La servitude volontaire de La Boétie

Édition numérique TEI en ligne, transcription par A. Legros. [Fac-similé en ligne]

Conservé à la Bibliothèque municipale de Bordeaux, le manuscrit Ms 2199 du Discours de La Boétie intitulé De la Servitude Volontaire. Contre la Tyrannie et les Tyrans comprend quatorze feuillets. Le document est protégé par une chemise où le nom de l’auteur et le titre du texte copié ont été reproduits par l’érudit Jules Delpit. Cette copie se distingue des autres copies connues par deux absences notables : celle des adresses à Guillaume de Lur-Longa et celle de l’éloge des poètes de la Pléiade, parmi lesquels Ronsard au moment où il travaillait à sa Franciade.

La minute du contrat pour la reconstruction du phare de Cordouan, 2 mars 158

Édition numérique TEI en ligne, transcription par M. Duboc. [Fac-similé en ligne]

Les Archives départementales de la Gironde conservent, sous la cote 3 J C 100, le contrat pour la reconstruction du phare ou « tour » de Cordouan passé le 2 mars 1584, à l’instigation de Henri III (1582), entre le maréchal de Matignon, gouverneur de Guyenne, François de Nesmond, président au parlement de Bordeaux, Ogier de Gourgues, trésorier général de France et Michel de Montaigne, maire de Bordeaux, d’une part, l’ingénieur et valet de chambre du roi Louis de Foix, d’autre part. Tous ont signé le contrat au domicile bordelais de Matignon, avec qui Montaigne entretenait à cette époque une correspondance suivie.
Retranscrite à partir du document original, la présente édition se distingue à plus d’un titre des transcriptions antérieures réalisées par Gustave Labat et Alain Brieux, élaborées elles-mêmes à partir de celle d’Alexis de Gourgues (1856). Nous nous en aidons cependant pour tenter de restituer les parties de texte perdues en haut des feuillets.

Copie Leydet du Journal de Voyage de Montaigne (1771)

Édition (PDF) en ligne, transcription par A. Legros. [Fac-similé en ligne]

Préparée par Alain Legros, l’édition (PDF) de la copie manuscrite Leydet du Journal de voyage de Montaigne a été mise en ligne sur le site Montaigne le 16 février 2017. Le manuscrit original de ce que la tradition critique appelle le « Journal de voyage de Montaigne » a disparu. La plus ancienne copie qui en été faite, copie à la vérité très partielle, date de juin 1771, soit quelques mois après la découverte du document par Joseph Prunis, en 1770, dans un coffre du château de Montaigne. Elle a été effectuée par Guillaume-Vivien Leydet, chanoine régulier de Chancelade en Périgord, comme Prunis à l’époque. Sous le titre « Extrait des voyages de Montagne » et signée par Leydet, elle est aujourd’hui conservée à la Bibliothèque nationale de France dans la « Correspondance Prunis et Leydet » où elle occupe 46 feuillets (Manuscrits français, Périgord 106, f° 50 r°- f° 72 v°).

Restitution 2D et reconstitution 3D de la « Librairie » de Montaigne : mise à jour en 2018 (CESR et Archéovision)

La dernière version de la reconstitution de la « librairie » de Michel de Montaigne en 3D est disponible en ligne depuis le 12 octobre 2018. Cette mise à jour intègre désormais la permutation des sentences latine et grecque inscrites sur la deuxième solive de la travée 2 (états 1 et 2), conformément à l’édition et à la restitution 2D (A. Legros et P. Mora, 2010).

Édition sonore enrichie des Essais (IUF, CESR, MSH Val de Loire)

De 2017 à 2019, l’édition audio des Essais 1595 de Montaigne se poursuit grâce au financement IUF (Institut Universitaire de France) de Marie-Luce Demonet, du CESR et du soutien technique de Jean-Philippe Corbellini à la MSH Val de Loire. Si les premiers chapitres enregistrés, alignés avec les pages du fac-similé et enrichis des références bibliographiques (citations) ont été mis en ligne en 2016, l’enregistrement des livres II et III et le travail d’alignement se sont poursuivis intensivement depuis, incluant au préalable une étape nécessaire de modernisation de l’orthographe afin d’en permettre la lecture en studio par un acteur expérimenté. Les chapitres traités sont mis en ligne, et accessibles au téléchargement, au fur et à mesure, sur la page dédiée du site montaigne.univ-tours.fr.

Au 8 avril 2019, les deux derniers chapitres enregistrés du livre III sont en cours de synchronisation avec le fac-similé : Chap. 12 – De la physionomie ; Chap. 13 – De l’expérience. D’ores et déjà téléchargeables en ligne au format MP3, la version enrichie de ces derniers chapitres sera publiée avant l’été 2019 sur le site montaigne.univ-tours.fr.

Des financements supplémentaires seront nécessaires pour l’enregistrement et le traitement de chapitres supplémentaires, pour :

  • Livre I : Chap. 1-7, 9-18, 21-23, 26, 28, 31-37, 39-41, 43-45, 47-49, 51-54.
  • Livre II : Chap. 4, 7, 9, 12-15, 18-25, 27-29, 31-37.
  • Livre III : Chap. 4, 7, 10.

Poursuites et nouveautés en 2019

L’édition « posthume » des Essais (1595)

[Fac-similé en ligne], à partir de l’exemplaire d’Anvers corrigé par Marie de Gournay (Musée Plantin-Moretus, Anvers), par Marie-Luce Demonet.En 2018, le relevé des variantes a été poursuivi entre les exemplaires de 1595 et 1598 consultés (en ligne ou sur place) : Arsenal, BnF (deux exemplaires différents suivis par les éditions de la Pléiade et de la Pochothèque), BM d’Orléans, BM de Lyon, Cambridge, Chicago. La relecture systématique de ces exemplaires témoins comparés à l’exemplaire d’Anvers fait apparaître nombre de variantes et coquilles imprimées et manuscrites non signalées jusque-là dans les éditions et travaux antérieurs. L’édition numérique en cours de production intégrera une édition synoptique des différents états de la préface de Marie de Gournay (longue, courte, et deux états manuscrits). Le travail de recherche éditorial a pu être mené à bien grâce à la dotation IUF de Marie-Luce Demonet (missions en France), tandis que l’encodage en XML-TEI a bénéficié en 2017 d’une subvention de 3 000 € du consortium Cahier (TGIR Huma-Num). La première phase d’encodage (structure physique), effectuée en prestation externe et encadrée par Mathieu Duboc, s’est achevée en décembre 2018, tandis que la seconde phase a pu commencer en janvier 2019 (encodage sémantique, encodage des variantes éditoriales et manuscrites). Cette édition numérique est envisagée à la publication pour la fin de 2019.

La candidature au classement UNESCO de l’exemplaire de Bordeaux des Essais 1588

La ville de Bordeaux a entrepris en 2017 de valoriser l’exemplaire de Bordeaux, trésor national, par l’obtention de son inscription au registre Mémoire du Monde de l’UNESCO. Pour l’établissement du dossier, un conseil scientifique a été constitué auquel participe Marie-Luce Demonet (avec la collaboration d’A. Legros), ayant pour mission la supervision d’un argumentaire scientifique. En parallèle, et en amont de la restauration du livre, de nouvelles analyses des encres par fluorescence X seront réalisées (resp. ANR ME Boutroue). Le dépôt du dossier de candidature est prévu pour novembre 2019.

Colloques et journées d’études 2020

En 2020, la Bibliothèque municipale de Bordeaux accueillera deux rencontres scientifiques à l’occasion desquelles A. Legros et M.E. Boutroue seront invités à présenter les résultats des analyses des encres menées sur l’Exemplaire de Bordeaux :

  • Les 1ers et 2 avril 2020, journées d’étude sur « Le livre en Aquitaine », organisée en partenariat avec le Centre Montaigne de l’Université Bordeaux Montaigne ;
  • Les 18, 19 et 20 juin 2020 : colloque de la Société Internationale des Amis de Montaigne sur « Montaigne et l’Asie », organisé en partenariat avec le Centre Montaigne de l’Université Bordeaux Montaigne.

Bibliographie 2017-2018 // À paraître en 2019

  1. Marie-Luce Demonet. « Oraliser les Essais de 1595 : Montaigne à son rythme », La Langue de Montaigne, numéro spécial du Bulletin de la Société des Amis de Montaigne, dir. D. Knop et V. Giacomotto-Charra. n°67, 2018-1, p.59-78, 2018 <halshs-01676616>
  2. Marie-Luce Demonet. « Soupçons sur les éditions posthumes à la Renaissance », Actes du colloque L’éditeur à l’œuvre, org. Dominique Brancher, Gaëlle Burg (Université de Bâle) et Giovanni Berjola (Université de Nancy), Bâle, 2018. [À paraître]
  3. Alain Legros. « Langues et façons d’écrire dans les manuscrits de Montaigne », La Langue de Montaigne, numéro spécial du Bulletin de la Société Internationale des Amis de Montaigne, dir. D. Knopet V. Giacomotto-Charra. n°67, 2018-1.
  4. Alain Legros. « Montaigne lecteur et annotateur de Quinte-Curce », Postérités européennes de Quinte-Curce, éd. C. Gaullier-Bougassas, Turnhout, Brepols, 2018.
  5. Alain Legros. « Montaigne, son Éphéméride et la Saint-Barthélemy : réflexions autour d’un silence », Montaigne. Penser en temps de guerre de religion, éd. T. Gontier et E. Ferrari, Paris, Classiques Garnier, 2019 (colloque Lyon 2018).
  6. Alain Legros. Notices : Dictionnaire de l’autobiographie (Montaigne). Dictionnaire de la Bible et Revue d’histoire ecclésiastique (Maldonat), 2018.
  7. Alain Legros. « Montaigne et ses Essais : la naïveté pour idéal », Montaigne. Une rhétorique naturalisée ? éd. B. Perona et D. Knop, Paris, Champion, 2019 (Colloque Paris 2017).
  8. Alain Legros. « Un aveu de Montaigne post mortem : du “pet” comme argument éditorial », dans Pets divers, vents du corps, éd. C. Pennuto et al., Brepols, 2019 (Colloque Tours 2017).
  9. Alain Legros. « Montaigne, des lettres aux Essais : petite histoire d’une possible métamorphose », dansRelier, délier les langues ; formes et défis linguistiques de l’écriture épistolaire, éd. C. Panzera et al.,Paris, Hermann, 2019 (colloque Bordeaux 2016).
  10. Marie-Luce Demonet. « De la force à la farce : corriger l’erratum de la violence », Bulletin de la Société Internationale des Amis de Montaigne, 2019 [À paraître].
  11. Marie-Luce Demonet. « Envie, désir et méditation dans le livre III des Essais », dans Montaigne Livre III, colloque de Bordeaux 2016, dir. V. Ferrer et A. Vintenon. Atlande, 91-108, 2017.
  12. Marie-Luce Demonet. « ‘Quoi, si j’étais autre ?’ Potentiel, virtuel, contrefactuel : modalités de la confession dans le livre III des Essais », dans Essais, Livre III, journée d’étude de Tours 2016, dir. Stéphan Geonget, Bulletin de la Société Internationale des Amis de Montaigne. 65, 2017-1, pp. 27-47.
  13. Marie-Luce Demonet. « ‘Moi qui suis roi de la matière que je traite’ : la définition de soi dans les Essais (III) », dans Montaigne. Essais, Livre III, université Paris-Diderot 2016, dir. R. Cappellen et D. Knop. Fabula, mars 2017.

  1. Voir : Assemblée générale 2018 des BVH. Marie-Luce Demonet, Epistemon & corpus d’auteurs : Rabelais, Montaigne. [Support en ligne | publié le 31/01/2019] https://bvh.hypotheses.org/4679#Epistemon_Cahier ; Assemblée Générale 2017 du programme BVH : les présentations. Marie-Luce Demonet, Epistemon & corpus d’auteurs : Rabelais, Montaigne. https://bvh.hypotheses.org/3608#Epistemon_Rabelais_Montaigne [Support en ligne | publié le 06/02/2018]. []

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.