Cymbalum mundi, Paris, 1537 | Publication de l’édition numérique XML-TEI

Source : Gallica, BnF

La présente édition numérique est établie par Jean-François Vallée, à partir de l’exemplaire du Cymbalum mundi (Paris, Jehan Morin, 1537) conservé à la Bibliothèque municipale de Versailles (Goujet in-12 241). Il s’agit du seul exemplaire connu de la première édition de ces dialogues satiriques publiés anonymement et généralement attribués à l’auteur Bonaventure Des Périers. L’ouvrage a été censuré à la suite d’une demande d’examen envoyée par François Ier au président du Parlement, Pierre Lizet, en mars 1538. En juillet de la même année, la Sorbonne a jugé que le livre ne contenait pas d’« erreurs expresses » en matière de foi, mais a tout de même recommandé sa « suppresion » parce qu’elle l’a jugé « pernicieux ».

Une autre édition du Cymbalum mundi a été publiée à Lyon par Benoist Bonnyn en 1538 (deux exemplaires de cette édition ont survécu : ils sont conservés à la Bibliothèque nationale de France et au Musée Condé à Chantilly). Cet ouvrage, par son contenu énigmatique et son destin éditorial plein de rebondissements, a donné lieu à une très riche littérature secondaire. Composé d’une lettre et de quatre dialogues satiriques (inspirés de Lucien de Samosate), le texte « joyeux et facétieux » met en scène des dieux bien peu divins, des humains trop humains et des animaux qui parlent. Ce petit opuscule a suscité des interprétations extrêmement contradictoires et continue de susciter l’intérêt et la curiosité des spécialistes de la Renaissance.

Le fac-similé de cet exemplaire de la Bibliothèque municipale de Versailles sera rendu disponible dès que la numérisation aura été effectuée. En attendant, les curieux peuvent consulter sur Gallica la version numérique du fac-similé imprimé publié en 1914 par Pierre-Paul Plan.

Éditeur scientifique : Jean-François Vallée

Consulter l’édition numérique XML-TEI du Cymbalum mundi, sur BVH-Epistemon


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.