Journée d’étude « Traduction et outils numériques » & atelier « Comparer les traductions – un outil d’alignement avec le projet Odysseus » | 5-6 avril 2018, Triangle, ENS de Lyon

Le Jeudi 5 avril, Toshinori Uetani (ingénieur de recherche CNRS au CESR, programme BVH) interviendra à la journée d’études « Traduction et outils numériques » qui se tiendra de 13h30 à 18h30, site Descartes, ENS de Lyon salle D2.128, pour présenter ces travaux sur les traductions au XVIe siècle.

L’atelier « Comparer les traductions – un outil d’alignement avec le projet Odysseus » viendra à la suite, vendredi 6 avril, de 9h30 à 12h, site Buisson, ENS de Lyon – salle 129 (1er étage).

Cette journée d’étude du chantier transversal Humanités numériques du laboratoire Triangle sera consacrée à la traduction et aux nouvelles modalités de ce travail avec le numérique, pour analyser les traductions qui se sont faites au cours des siècles et également celles qui sont en train de se faire, avec la perspective d’imaginer d’autres formes plus collaboratives pour leur fabrication.

La dimension, tant historique que langagière, spécifique à chaque projet, permettra un échange sur nos pratiques communes et différenciées, de la préparation de l’environnement de travail aux questions de recherches.

Cette journée est organisée au sein du laboratoire Triangle, avec le soutien du labex COMOD, par Séverine Gedzelman, Jean-Claude Zancarini, Samantha Saïdi, et Vanina Mozziconacci.

> Programme complet & inscriptions à la journée d’étude  5 avril 2018
> Présentation de l’atelier  6 avril 2018

Programme – « Traduction et outils numériques », 5 avril 2018

Première partie : Analyser les traductions

Réflexion sur les outils adaptés à l’analyse des traductions, à la fois pour les philologues, littéraires et traductologues. L’emprunt de techniques dans les domaines de la linguistique et de l’informatique, permet d’envisager l’alignement de textes anciens et le développement d’interfaces pour la lecture, la visualisation des phénomènes stylistiques, des usages lexicaux et sémiotiques grâce à la comparaison entre traductions d’une même œuvre.

  • 13h30Le livre augmentable et les traductions d’Homère, par Marianne Reboul
  • 14h30La fabrique d’un texte. Les traductions du Manual de Confessores de Martin d’Azpilcueta au XVIe siècle, par Manuela Bragagnolo
  • 15hTrois moments de Boccace en France au XVIème siècle, par Toshinori Uetani

16h – Pause

Deuxième partie : Faire des traductions

L’assistance aux traducteurs a été formulée ces dernières décennies avec des interfaces de mémoires de traduction, ou encore dans d’autres formes d’analyse discontinue des textes avec les outils de textométrie. Cependant, les nouveaux espaces et pratiques collaboratives d’écriture sur le web ont également contribué à une transformation du métier de traducteur, qui se présente de plus en plus comme un réseau de pensées et d’interactions avec d’autres spécialistes.

  • 16h15Projet d’ateliers « Genre en traduction » – Projet FELiCiTE : Féminismes En Ligne : Circulations Traductions & Editions avec Vanina Mozziconacci et Samantha Saïdi
  • 17hTraduXio : Quand l’informatique questionne la traduction… ou l’inverse ! avec Aurélien Bénel
  • 17h45THLUB : vie et mort d’une plateforme de traduction collaborative avec Camille Bloomfield
  • 18h15Table ronde et clôture de la journée

 

> Programme complet & inscriptions à la journée d’étude  5 avril 2018
> Présentation de l’atelier  6 avril 2018


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *