Journées d’études « Variété, variation, norme : Notation et annotation de la variation et des états de langue non-standards » | 17-18 nov., Poitiers

Variété, variation, norme : Notation et annotation de la variation et des états de langue non-standards

img_je_poitiers_18nov2016Journées d’études (FORELL-A, Poitiers)
Equipe A – Corpus : Des unités au discours
Jeudi 17 novembre et vendredi 18 novembre 2016
Salle des Actes – UFR Lettres & Langues – Bâtiment A3

Coordinateur scientifique : Marie-Hélène Lay

Décrire la variation suppose généralement de la situer par rapport à un référentiel, norme ou standard.

Les questionnements autour des relations entre variation / variété et norme(s) alimentent régulièrement la réflexion du linguiste, quelque soit l’objet plus particulier de son étude (de la phonétique/graphie à l’étude de textes) et ce quel que soit sa perspective : synchronie, diachronie, variation « régionale » (mobilisant toutes sortes de dimensions socio-culturelles), etc.
Chaque état de langue se trouve pris dans une sorte de « tension », d’aller-retour entre une norme supposée rendre compte d’un état stable ou idéal – d’une part, et des phénomènes variationnels – d’autre part qui tendent avec le temps à se « régulariser » vers un nouvel état de la norme, pouvant aller jusqu’à « stabiliser » des divergences devenues irréductibles.
Variation et régularisation apparaissent dans des contextes sociétaux exerçant leur influence d’une façon plus ou moins organisée, conscientisée. Simplement notée, enregistrée, parfois revendiquée ou (souvent?) stigmatisée, la variation se définit de fait le plus souvent par rapport à une norme, dont les formes les plus courantes relèvent,

  • pour l’une, d’éléments à mettre en relation avec des faits de politique linguistique (cf. le rôle normatif et prescriptif d’ouvrages tels que grammaires et dictionnaires, la mise en place de politiques linguistiques parfois plus volontaristes) ;
  • pour l’autre, de dimensions que l’on pourrait qualifier de techniques : contraintes traditionnellement liées à l’édition d’ouvrages linguistiques imposant un traitement « rationnalisé » des faits observés, ou, plus récemment, liées en linguistique de corpus à la création de ressources qui « rabattent » la variation sur des objets normalisés.

L’objectif de ces journées est d’aller vers une problématisation des relations entre la conscience de la variation et celle de la norme, qu’elle se propose comme un idéal « désirable » ou comme un impératif « technique » : les deux approches ne sont sans doute pas aussi irréductibles qu’il y paraît dans un premier temps.

La première journée (Jeudi 17 novembre) est consacrée à des dimensions socio-linguistiques de la variation :

  • celle que l’on peut noter, observer dans des corpus de français réputés non-standards en synchronie (Afrique et banlieue parisienne),
  • et celle notée, relevée au cours du temps (du XVIe au XXIe siècle) dans des ouvrages produisant des discours sur la norme : grammaires, dictionnaires et manuels (Français –langue maternelle ou étrangère– et Anglais).

La deuxième journée (Vendredi 18 novembre) sera l’occasion de nous poser les questions sous un angle plus technique, celui de la notation et de l’annotation de la variation :

  • au niveau phonétique et graphique (les présentations porteront sur l’Allemand, l’Alsacien, l’Anglais, le Français de la Renaissance),
  • comme au niveau lexical et morpho-syntaxique (les présentations porteront sur l’Occitan et le Picard)

Les journées se concluront par une table ronde permettant d’avancer sur la mise en mouvement de ces différentes perspectives.

Programme

Jeudi 17 Novembre
Salle des actes de l’UFR Lettres et Langues
14h – 17h30

Session 1 : Conscience de la variation d’un état de langue ; observation et prescription

14h MH Lay (Poitiers) Avant-propos et présentation des journées
14h15 Paul Cappeau (Poitiers) Variété des usages, variation des formes ? Réflexions à partir du corpus MPF, Multicultural Paris French.
15h Peter Blumenthal (Köln) Changements en français moderne: études de cas et réflexion méthodologique (Encyclopédies et corpus de presse France/Afrique)
15h45 Pause
16h Cendrine Pagani-Naudet (Nice) Normes et variation dans les grammaires du XVIème et XVIIème siècle.
16h30 Philippe Caron (Poitiers) Les remarqueurs sur la langue française ( XVIIe et XVIIIe siècle) chez Garnier Numérique : vers une indexation de contenu à l’usage des linguistes
17h Jean-Louis Duchet (Poitiers), Nicolas Trapateau (Nice) Sur les remarques orthoépiques de Walker : changement par le haut et changement par le bas (et résistance au changement) dans l’accentuation et les voyelles de l’anglais du XVIIIe s.
17h30 Laurie Dekhissi (Poitiers) Stigmatisation de la variation à l’oral dans les manuels de FLE.

 

Vendredi 18 Novembre
Salle des actes de l’UFR Lettres et Langues
10h – 17h30

Session 2 : Transcrire, écrire : encodage de la variation

10h Emilie Caratini Variation en (morpho)phonologie de l’allemand
10h30 Lucie Steiblé (Strasbourg) Écrire la variation : graphèmes et phonèmes de l’alsacien
11h Pause
11h15 Jorge Fins, Toshinori Uetani et Sandrine Breuil (Tours) Régularisation et modernisation du Français de la Renaissance avec utilisation de la TEI.
> En savoir plus sur les activités des BVH en lien avec ces journées
11h45 Elisa Carta Problèmes récurrents de transcription des corpus oraux (anglais)
12h30 Déjeuner

Session 3 : Constituer des corpus de variation en langue régionale

14h30 Marianne Vergez (Belfast) Le projet ExpressioNarration : constitution d’un corpus de contes en occitan.
15h00 Jean-Michel Eloy (Amiens) Picartext : questions d’étiquetage dans un cas de continuum dialectal.
15h30 Pause
15h45 Discussions et conclusion (animée par M.H. Lay)
17h30 Clôture de la journée

> Télécharger le descriptif des journées (présentation, programme, aspects pratiques)

Coordinateur scientifique : Marie-Hélène Lay (marie-helene.lay@univ-poitiers.fr)
Coordinateur logistique : Marie-Christine Mérine (mcmerine@univ-poitiers.fr)

logos_je_poitiers_18nov2016


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *