Projet ECRISA – L’ECRIt/ure, ses Supports, ses Archives

Le CESR et l’équipe des BVH sont partenaires du projet ECRISA – L’ECRIt/ure, ses Supports, ses Archives : une plateforme pour l’analyse et la gestion de l’écrit/ure et des archives. ECRISA se propose d’étudier l’écrit et ses supports dans toutes leurs formes par le biais d’une collaboration étroite entre la MSH Val de Loire via l’atelier numérique, et quatre laboratoires SHS des Universités d’Orléans et de Tours.

Trois domaines d’étude sont privilégiés :

  • Les supports de l’écrit/ure
  • L’écrit comme « produit dérivé » ou « secondaire »
  • Les archives de l’écrit et collections patrimoniales du Val de Loire à l’Europe

C’est dans ce troisième domaine que s’inscrit la contribution des BVH qui propose de poursuivre deux axes de son programme :

1. Indexation et structuration de données pour le projet « Bibliothèques humanistes ligériennes » (BHLi)

Ce projet vise à mettre à disposition d’un vaste public certains des ouvrages remarquables, manuscrits et imprimés, de la fin du XVe siècle à la fin du règne de Louis XIII conservés dans les fonds de bibliothèques du Mans, d’Angers et de La Flèche.

Porté par la Médiathèque Louis Aragon du Mans, le projet BHLi est financé par l’equipex Biblissima dans le cadre de son 4e appel à projet partenarial. Un stagiaire sera recruté pour une durée de 3 mois au CESR-BVH en 2017 sur le cofinancement apporté par ECRISA avec une double mission : l’indexation des données produites dans le cadre de la campagne de numérisation, et la structuration et l’enrichissement de la base de données Bibliotheques françoises de La Croix du Maine et de Du Verdier.

> En savoir plus sur le projet BHLi
> En savoir plus sur le projet Bibliotheques françoises

2. Atelier de travail – Traitements linguistiques, textométrie et corpus multilingues : développement et utilisation des outils pour l’étude des traductions

Encodée en XML-TEI, la base de données textuelle Epistemon propose divers outils en vue de l’analyse et de l’interrogation des textes avec des outils TAL (Traitement Automatique des Langues). Les BVH proposent de conforter la dynamique du réseau de partenaires linguistes déjà bien ancrée :

  • Avec le Forell-A (Poitiers), autours de l’étude de la variation graphique et l’étiquetage morpho-syntaxique (dans la continuité de la bourse Google 2011 et du partenariat de développement des outils Analog et Varialog) ;
  • Avec IHRIM-CACTUS (ENS-Lyon) pour l’analyse textométrique du corpus Epistemon et la mise en place notamment d’éditions synoptiques (texte/image) sous le portail TXM ;
  • avec HyperMachiavel (TRIANGLE, ENS-Lyon), partenariat à développer pour l’alignement textuel et l’étude lexicale de corpus multilingue.

Dans le cadre du projet ECRISA, un atelier de travail sera organisé en 2017 avec les différents partenaires autour des traitements linguistiques, de la textométrie et des corpus multilingues. Cet atelier vise à approfondir l’axe d’étude sur les traductions en langue française du programme BVH.

Laboratoires partenaires du projet ECRISA

  • Centre d’Études Supérieures de la Renaissance (CESR – UMR 7323)
  • CItés, TERritoires, Environnement et Sociétés (CITERES – UMR 7324)
  • Institut de Recherche sur les ArchéoMATériaux Centre Ernest-Babelon (IRAMAT-CEB – UMR 5060)
  • Laboratoire Ligérien de Linguistique (LLL – UMR 7270)

> Site du projet ECRISA
Porteur de projet : Chiara LASTRAIOLI, Centre d’Études Supérieures de la Renaissance (CESR) – UMR 7323, Directrice de la MSH Val de Loire


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *