Mise en ligne de L’Imagination poétique de Barthélemy Aneau

Barthélemy Aneau et L’Imagination poétique

Né à Bourges, mort d’une façon obscure lors d’une émeute religieuse à Lyon en 1560, Barthélemy Aneau est l’un de ces auteurs qui allient une vraie culture humaniste, nourrie de littérature grecque et latine, à la fibre pédagogique et à un goût certain pour la fiction. Juriste de formation passé à l’enseignement, il illustre le principe de la fiction poétique par ce recueil d’emblèmes moraux, l’Imagination poétique, qui existe dans une version française et dans une version latine (Picta Poesis) parues la même année, mais qui ne sont pas exactement semblables.

La structure de l’emblème, dont le commentaire oriente l’interprétation résolument vers la pédagogie morale (Aneau était régent du collège de la Trinité à Lyon), doit beaucoup à Alciat, dont il avait « ordonné » les Emblemata en 1549, et s’en éloigne en limitant quelque peu la liberté du lecteur. Toutefois, le principe combinatoire de l’emblème, dont les séries peuvent être dissociées selon l’usage que l’on veut en faire, reste présente. La fable moralisée reste fable, et ce goût pour la fiction poétique (au sens de « création de l’imagination ») est encore plus sensible dans le roman d’Alector (1560) qui tisse une pelote complexe à partir de personnages venus de toutes les mythologies, dont le centre est la ville d’Orbe, utopie urbaine dont l’audace étonne encore. L’Imagination poétique met en rimes parfois sévères la tentation de la fiction, qui s’échappe pourtant dans le traitement d’un fait divers Lyonnais, l’homme tombé dans le puits (p. 158-159). Les images des emblèmes montrent dans une iconographie parfois sommaire ce que l’univers du roman laissera imaginer.

Marie-Luce Demonet, 11 décembre 2003

Édition numérique de l’Imagination Poétique

L’Imagination Poétique de Barthélemy Aneau (1552), recueil d’emblèmes original, avait d’abord été transcrit à partir de l’exemplaire de la Bibliothèque Municipale de Lyon (Rés 355917), numérisé en 1997. La mise en ligne a été réalisée pour le site des BVH en 2003, en HTML, et présentée en parallèle avec l’exemplaire du CESR numérisé (SR 14 B / 4021). Le texte a été repris et encodé en XML/TEI P5, les deux exemplaires de référence présentant de légères différences. On consultera la version en latin parue la même année, Picta poesis, 1552, conservée au CESR, dont le fac-similé est également sur le site des BVH (SR 14B / 4022). Les deux volumes sont présents en fac-similé et en transcription fidèle, avec une indexation des motifs, sur le site des « French Emblems at Glasgow » (par Alison Saunders), à partir des exemplaires de la Bibliothèque universitaire de Glasgow.

Marie-Luce Demonet, 20 septembre 2016

Vers l’édition XML-TEI sur BVH-Epistemon


Une réflexion au sujet de « Mise en ligne de L’Imagination poétique de Barthélemy Aneau »

  1. Ping : Corpus BVH Fac-similés & Epistemon : Montaigne, Rabelais, Aneau | Bilan d’activité 2016 | Bibliothèques Humanistes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *