[Vidéo] Projet BVH-Epistemon : encodage XML-TEI et bilan – Retour sur la journée scientifique 2016 de la MSH Val de Loire

Lundi 20 juin 2016 s’est tenue la quatrième édition de la Journée Scientifique de la MSH Val de Loire. A cette occasion, six porteurs de projets ayant reçu un financement en 2014 et 2015 à l’Appel à projet de la MSH, ont présenté l’avancement de leurs recherches.

Cette matinée de présentation a été l’occasion de mettre en avant la diversité des sujets de la recherche en SHS, de renforcer les échanges entre les chercheurs de domaines d’études divers et variés et notamment pour l’équipe des BVH du CESR, représentée par Marie-Luce Demonet et Mathieu Duboc, de présenter les avancées de la production et des outils proposés sur le site BVH pour le corpus textuel Epistemon, ce dernier ayant fait l’objet du cofinancement de la MSH Val de Loire en 2015.

Les vidéos de l’ensemble des projets présentés le 20 juin dernier sont consultables en ligne sur le site de la MSH et notamment celle du projet BVH-Epistemon : http://www.msh-vdl.fr/content/bvh-epistemon

Présentation du projet au dépôt

Année de l’Appel à projet MSH Val de Loire : 2014
Porteur de projet : Marie-Luce DEMONET, Centre d’Etudes Supérieures de la Renaissance (CESR) – UMR 7323

Le programme des Bibliothèques Virtuelles Humanistes (BVH) existe depuis dix ans : conçu sur le long terme pour valoriser d’abord les collections régionales avec une numérisation qualitative d’ouvrages de la Renaissance, il propose depuis 2007 non seulement des fac-similés mais aussi des textes en français de la renaissance, transcrits et encodés en XML-TEI (base « Epistemon ») : 56 sont en ligne, et une centaine sont transcrits ou en cours de traitement. Les textes à publier constitueront en 2014-2015 une « centurie », un corpus homogène entièrement inédit, suivant la présentation de l’exemplaire d’origine : les autres bases textuelles existantes (FRANTEXT, Garnier numérique) sont fondées sur les mises en page et les choix des éditeurs et non sur un principe patrimonial de restitution d’un exemplaire unique. Le processus d’encodage critique et de préparation pour l’intégration dans différentes bases de données textuelles (ANR PRESTO, Equipex Ortolang et Biblissima) a été mis au point ces deux dernières années : il reste à augmenter significativement le corpus pour franchir cette étape quantitative symbolique.

L’aide de la MSH contribuera à financer un ingénieur chargé de l’encodage fin de textes déjà transcrits.

Projet de développement de ressources numériques financé à hauteur de 10 000 € par la MSH Val de Loire.

Voir la présentation du corpus Epistemon sur le site des BVH


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *