Constituer et animer la bibliothèque rabelaisienne : 2014 en bref

1/ État des lieux : corpus Rabelais

Crédits : Amis de Rabelais et de la Devinière / BVH

Crédits : Amis de Rabelais et de la Devinière / BVH

Nous clôturerons cette année le projet Rablissime – associé à l’Equipex Biblissima – qui propose de reconstituer la bibliothèque de Rabelais, ses œuvres, sources et lectures probables en rassemblant les principales éditions et manuscrits dans leurs transcriptions originales et modernisées.

Le traitement du cœur du corpus rabelaisien est presque achevé pour la partie imprimée des œuvres attestées. Les travaux se concentrent dorénavant sur le sous-corpus manuscrit et parallèlement sur le sous-corpus des sources et lectures probables imprimées.

Du côté des imprimés, nous avons publié l’année passée les éditions numériques de L’Isle Sonante (1555), des Inestimables chroniques (1532) et de la Pantagrueline pronostications (1533). Nous traitons désormais l’édition originale de Gargantua (1534-1535), La Sciomachie (1549) et Le disciple de Pantagruel (1538). Ces textes seront bientôt mis en ligne dans la base Epistemon du site des BVH, puis accessibles via le portail dédié.

Les Œuvres poétiques de Mellin de Saint-Gelais (1574), Les Éthiopiques d’Héliodore (1547) et la Chronique et histoire du Roy Louis XI de Philippe de Commynes (1549) sont en cours de relecture et d’encodage TEI.

Dans le cadre d’un partenariat avec la Bibliothèque de Sheffield et Claude La Charité, Professeur au département des lettres et humanités de l’Université du Québec à Rimouski, nous avons fait numériser les Opera de Galien (1525), cinq volumes (dont quatre annotés par Rabelais) et conservés à la Sheffield University Library. Ces documents seront également bientôt accessibles en ligne sur les BVH.

Du côté des manuscrits, nous sommes en train de traiter Le Cinquième livre (s.d.) et un corpus de lettres autographes, en cours de transcription par Olivier Pédeflous qui travaille avec nous dans le cadre du partenariat avec l’IRHT, section de l’humanisme :

  • Lettre à Guillaume Budé, 4 mars 1521
  • Lettre à Erasme, 30 novembre 1532
  • Lettre d’Italie à Monseigneur de Maillezais (Geoffroy d’Estissac), 30 décembre 1536
  • Lettre d’Italie à Monseigneur de Maillezais (Geoffroy d’Estissac), 28 janvier 1536
  • Lettre d’Italie à Monseigneur de Maillezais (Geoffroy d’Estissac), 15 février 1536
  • Lettre à Antoine Hullot, 1er mars 1542
  • Lettre au Cardinal du Bellay, 6 février 1547
Lettres de Rabelais à Monseigneur de Maillezais (Geoffroy d'Estissac), 30 décembre 1536, Dupuy 606, f. 64r-68v, 5 ff. Crédits : Gallica.

Lettres de Rabelais à Monseigneur de Maillezais (Geoffroy d’Estissac), 30 décembre 1536, Dupuy 606, f. 64r-68v, 5 ff. Crédits : Gallica.

La constitution et le traitement du corpus textuel Epistemon incluant Rabelais (ainsi que Montaigne) seront poursuivis en 2015 sur un cofinancement obtenu de la Bibliothèque scientifique numérique (BSN 5 – Numérisation).

L’intégralité des transcriptions des œuvres de Rabelais est également traitée pour alimenter le site ReNom (fiches des lieux et des personnages cités, géolocalisation et version modernisée du texte).

2/ Clôture du projet ReNom : poursuites et perspectives

Le projet ReNom développé par l’équipe des BVH, en collaboration avec le Laboratoire d’Informatique de Tours, permet de mettre à disposition du public des outils pour naviguer à partir des noms de personnes et des noms de lieux dans les textes de Rabelais et de Ronsard. L’utilisateur a à sa disposition les textes issus du site des BVH et les informations sur les entités nommées. Par le biais du module de géolocalisation, il peut effectuer des recherches et naviguer de lieu en lieu.

Nous avons inauguré le site internet le 6 février 2014 et débuté l’enrichissement de la plateforme, en mettant en ligne le texte de L’Isle Sonante (1562) et en créant les versions modernisées du Gargantua (1542) et du Voyage de Tours  (1555).

Comme nous l’annoncions le 14 mai dernier, la société Supersoniks a également mis en place des développements supplémentaires permettant entre autres d’intégrer à la plateforme des itinéraires de randonnées et de faire du site internet le pivot de la chaîne de production ReNom.

Dans la rubrique Médias du site, sont désormais disponibles les vidéos des lectures des chapitres de la guerre picrocholine, extraits du Gargantua de Rabelais, par Pierre Aquilon (CESR).

Un partenariat avec Intelligence des Patrimoines, dont l’objectif consiste en la valorisation des recherches menées dans une perspective interdisciplinaire, est également amorcé. Cette collaboration, autour de projets portés par les BVH, permet de nourrir ce programme et de contribuer à l’émergence de nouveaux axes de travail, de nouvelles actions et pistes de valorisation à mener autour de l’itinérance, des paysages et du patrimoine littéraire.

Nous annoncerons prochainement les futures mises en ligne sur le site internet de nouveaux textes. Le Cinquième livre (1564), le Tiers livre (1552), le Quart livre (1552) seront traités pour enrichir les index et le corpus ReNom.
Deux doctorants du CESR, Jonas Kurscheidt et Irvin Raschel qui travaillent actuellement sur des relectures des corpus Rabelais et Ronsard vont intervenir ponctuellement sur la vérification des entités nommées et l’enrichissement des fiches. Nous organiserons  prochainement une formation à l’interface de gestion des contenus (back office), pour augmenter le nombre de contributeurs scientifiques.

Une formation à l’encodage automatisé des entités nommées grâce au cascades Unitex développées par le LI et intégrées à la chaîne éditoriale des BVH, est également prévue au premier semestre 2015.

En juillet 2014, le projet REALIRE (REaLIté augmentée pour la REnaissance) a été élaboré et présenté au Ministère de la Culture et de la Communication dans le cadre de l’Appel à projets « Services numériques culturels innovants ». REALIRE consistait en la mise en place d’un service de réalité augmentée permettant aux touristes de découvrir de manière instructive et ludique les lieux du Chinonais cités dans les textes de Rabelais, au musée Rabelais de la Devinière et au château du Rivau: malheureusement, le projet n’a pas été retenu.

Le tout nouveau projet PISTE (Patrimoine In Situ et Textes Électronique), porté par Stéphan Geonget (CESR, Tours), vient d’être déposé à la région Centre dans le cadre de l’Appel à Projet Régional 2015. Il vise à établir un service accessible in situ qui proposera à l’utilisateur, par le biais d’expériences visuelles ou sonores, de découvrir autrement le territoire, toujours en lien avec un système de géolocalisation des lieux cités dans les textes de la Renaissance. Ces ressources seront compilées dans un outil multimédia : textes à lire, à écouter, images à feuilleter, vidéos en Langue des Signes Française (LSF), animations à explorer pour développer l’accessibilité pour tous. Ce projet participera également à la dynamique « Intelligence des Patrimoines » et s’inscrira pleinement dans le domaine de spécialisation « TIC et services pour le tourisme patrimonial » identifié dans le cadre de la Stratégie Régionale de l’Innovation.

Ce projet implique plusieurs précieuses collaborations : avec Denis Maurel du Laboratoire d’Informatique de Tours, le Laboratoire VALLOREM, le CG37 (et notamment le musée Rabelais de La Devinière), la société Atimic, une entreprise adaptée basée à Orléans et l’association CoopAxis, un pôle territorial de coopération économique. Ce dernier, basé à Tours, vise à organiser, animer et optimiser les ressources du territoire d´Indre-et-Loire dans le champ du numérique pour augmenter l´émergence, les tests et le déploiement de projets d’innovation sociale.

Par ailleurs, nous avons été sollicités pour participer au développement d’un outil pédagogique autour de Rabelais au château du Rivau, dans le cadre du dispositif « Les Portes du Temps 2015 ».

Nous avons développé un solide réseau de partenaires dans le cadre du projet ReNom avec lesquels la concertation et les discussions se poursuivent dans l’idée de créer les passerelles humaines et technologiques entre les structures actrices de ces domaines complémentaires.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *