Sessions ouvertes au public : « Les incunables : de l’invention de Gutenberg à la révolution numérique » | Médiathèque d’Orléans – Du mardi 7 au samedi 11 juillet 2015

bandeau_incunables_ecole-d-ete

Entrée libre et gratuite aux sessions des matinées

Lire la suite

Master « Patrimoine écrit & édition numérique » : Candidatures jusqu’au 24 juin.

img_candidatures_m2peen_2015Master « Patrimoine écrit & édition numérique »
Centre d’Études Supérieures de la renaissance, Université François-Rabelais, Tours

Les candidatures sont ouvertes jusqu’au mercredi 24 juin à 10h http://renapatri.hypotheses.org/1347

Le master 2 « Patrimoine écrit et édition numérique » forme en un an des étudiants issus de filières variées (lettres, arts, sciences humaines, mais aussi droit, commerce ou sciences) aux technologies de valorisation numérique des objets du patrimoine écrit : livres, manuscrits, documents, images. Lire la suite

Pour une approche coordonnée autour des anciens possesseurs : compte-rendu de deux journées londoniennes sur l’étude des provenances.

Les 11 et 12 mars 2015 se déroulaient à Londres deux journées sur le traitement des provenances de livres anciens au sein de différentes bibliothèques et projets de recherche européens et mondiaux. Organisées par Raphaële Mouren et Cristina Dondi et soutenues par le groupe Rare Book and Special Collection de l’IFLA[1], le CERL[2] et le projet 15cBooktrade, plusieurs tables rondes eurent lieu dans les locaux du Warburg Institute. Elles ont permis de dresser un état des lieux des outils existants et des besoins techniques pour une meilleure indexation et organisation des données d’anciens possesseurs et de provenances. Ce rassemblement fut l’occasion pour l’équipe des BVH de mettre en perspective le travail effectué sur les provenances dans le cadre de l’informatisation des catalogues régionaux des incunables (CRII). À la suite de l’annonce du financement du projet partenarial « Données de provenance des collections des bibliothèques françaises » par l’Equipex Biblissima, au sein duquel les données provenances du projet CRIICO seront intégrées, ce billet revient sur ces deux journées londoniennes.

Lire la suite

Édition numérique des 47 arrêts au rapport de Montaigne – ANR « Montaigne à l’Œuvre »

De 1554 à 1570, Michel de Montaigne siège comme magistrat à la Cour des aides de Périgueux, puis à la Cour de justice de Bordeaux après l’intégration de celle-ci au Parlement de Bordeaux en 1557.

47 arrêts manuscrits ou dicta au rapport de Montaigne

Les Archives Départementales de la Gironde conservent 47 arrêts manuscrits au rapport de Montaigne rédigés durant son passage à la première chambre des enquêtes. Le premier est daté du 17 décembre 1562 et le dernier du 14 août 1567, peu de temps avant qu’il ne devienne conseiller à la Tournelle en novembre de la même année. Écrits par le rapporteur ou bien sous sa dictée, au moins sous son contrôle, ces arrêts sont signés par le président de la Chambre, qui fixe le montant des « épices » (honoraires) dues au rapporteur et aux commissaires, puis par le rapporteur lui-même, qui dresse la liste des conseillers présents par ordre d’ancienneté et de préséance, avant que le greffier n’indique au bas de l’acte la date du procès et parfois en marge le montant des amendes ou des dépenses.

Lire la suite