Agrégation de Lettres 2018 – Journée d’étude « Rabelais, Gargantua » | 7 octobre 2017, CESR, Tours

Dans le cadre de la préparation à l’agrégation externe de Lettres modernes 2018, aura lieu le samedi 7 octobre 2017 de 9h à 18h, au Centre d’Études Supérieures de la Renaissance de Tours, une journée d’étude consacrée au Gargantua de Rabelais.

 

Organisateur : Stéphan Geonget (Université de Tours, CESR)

> Enregistrement des interventions

Programme

10h – Marie-Luce Demonet, Dessiner Thélème

10h40 – Myriam Marrache-Gouraud, « Si ne le croyez, le fondement vous escappe »

11h20 – Raphaël Cappellen, Rabelais et la « terreur Panice ». Les représentations de la peur dans Gargantua

12h – Déjeuner

14h – Romain Menini, Jeux érasmiens dans Gargantua

14h40 – Anne-Pascale Pouey-Mounou, Portraits en expansion

15h20 – Stéphan Geonget, Du bon usage de la private joke. Le Gargantua, un « texte difficile »

En attendant cette journée, retrouvez le Gargantua édité numériquement en XML-TEI sur la base Epistemon des BVH :

  • Gargantua, [Lyon], [1534]
    Cette édition numérique du premier Gargantua est établie à partir de l’exemplaire unique conservé à la Bibliothèque nationale de France (RES_Y2_2126) : elle représente l’état le plus ancien connu, souvent daté de la fin de 1534, mais plus sûrement du début de l’année 1535. Cet unicum a probablement été édité à Lyon, par François Juste, comme l’édition suivante datée de 1535 (voir BnF RES_ Y2_2130), qui emploie le même matériel typographique (Screech et Rawles). La page de titre originale a été remplacée par la simple mention de Gargantua et le dernier feuillet (blanc) manque également, tout comme le 8e feuillet (A8) : ces deux pages sont éditées d’après l’exemplaire de 1535 BnF RES_ Y2_2130. De même, les fautes et coquilles manifestes sont signalées et corrigées grâce à cet exemplaire, et, lorsqu’elles ont été maintenues, grâce à l’édition de 1542 accessible sur le site des Bibliothèques Virtuelles Humanistes (2011) d’après l’exemplaire conservé à la Médiathèque Équinoxe de Châteauroux (fac-similé en ligne : Fonds Bourdillon B360446201 B343_2). L’édition princeps a été l’objet d’une édition critique par R. Calder et M. A. Screech (Genève, Droz, 1970) et d’une édition de la version modernisée par N. Cazauran et M.-C. Thomine (Paris, Imprimerie Nationale, 1997).
    Marie-Luce Demonet, 24/04/2015.
  • Gargantua, Lyon, 1542
    Cette édition est le résultat de plusieurs strates : l’établissement du texte pour le CD-Rom Rabelais et sa version en ligne (Nice, 1994-95), sa révision pour l’édition de La Licorne (Poitiers, 1999) et enfin la version encodée à partir des exemplaires de la BnF (Rés. Y2 2134), de l’Université de Virginie (Gordon collection 1542_R25), de la Médiathèque Equinoxe de Châteauroux (fac-similé en ligne : Fonds Bourdillon B360446201 B343_2).
    Marie-Luce Demonet, 22/07/2011.

Ou encore, poursuivez la lecture sur le site ReNom afin de naviguer de lieu en lieu, entre la carte et les textes qui peuvent être lus en vis-à-vis : https://renom.univ-tours.fr


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *