Varialog : bien plus qu’une recherche par similarités

Varialog est un outil permettant de générer des variations à partir d’une requête en Français Moderne. Un ensemble de règles appliquées à cette requête permettent de la fléchir dans différentes formes existantes à la Renaissance. Chaque forme est ensuite comparée au texte cible et s’il y a correspondance, la forme graphique est alors mise en surbrillance.

Ci-dessous, deux exemples de requêtes dans Varialog :

Douce

Savoir


Ces deux requêtes auraient très bien pu être trouvées grâce à un outil utilisant la recherche par similarités vu que ce qui sépare la forme graphique moderne de la forme graphique ancienne ne tient qu’à une seule lettre : une lettre supplémentaire pour aller de douce à doulce et pour aller de savoir à sçavoir.

Mais, un outil qui fonctionne par similarités peut occasionner beaucoup de bruit, comme le montre ci-dessous, les suggestions données par PhiloLogic pour la requête était :

Les formes efait, etaint, etant, etat et tait ne correspondent pas à la forme ancienne de était.
On voit que Varialog, pour la même requête, ne surlignera que les formes graphiques correspondant à la forme ancienne du mot était : etoit et estoit

L’article de Marie-Hélène Lay sur l’outil Varialog, dans le cadre de la conférence DH 2012 qui s’est tenue à Hambourg est désormais accessible : Lire l’article.

Ou voir la vidéo :


2 réflexions au sujet de « Varialog : bien plus qu’une recherche par similarités »

Répondre à Christof Schöch Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *